Bearman : Piastri a démontré que les tests sont essentiels pour débuter en F1

Le jeune pilote Ferrari espère avoir un gros programme en 2024

Par Franck Drui

3 décembre 2023 - 11:05
Bearman : Piastri a démontré que (...)

Avant de participer à sa première saison en Formule 1, Oscar Piastri a acquis une précieuse expérience en participant à des essais privés avec Alpine.

Son opportunité en F1 arrivera finalement avec McLaren, mais ce sont les nombreuses séances de tests privés entreprises avec Alpine qui l’ont mis au niveau de la F1.

Les chances de tests sont limitées pour les pilotes débutants, car la F1 a réduit le nombre de jours de tests au cours d’une année en réduisant les tests de pré-saison et en éliminant complètement les opportunités en cours de saison.

Mais une nouvelle règle a été introduite pour aider les rookies à acquérir de l’expérience : deux séances obligatoires en Libres 1 par équipe au cours de l’année.

C’est un règlement qui a fait le jeu de l’espoir de la Ferrari Driver Academy (FDA), Oliver Bearman, qui a participé à son premier test de F1 avec Ferrari plus tôt cette année avant de faire ses débuts en EL1 avec Haas F1 au Grand Prix du Mexique.

Le pilote de 18 ans est revenu au volant de la VF-23 à Abu Dhabi pour une autre sortie FP1 et a également participé aux tests d’après-saison avec l’équipe, après avoir conclu sa première saison en Formule 2.

Ce fut une campagne de F2 très réussie pour Bearman puisque quatre victoires en course et un podium en plus lui ont valu la sixième place au classement du championnat.

Cependant, même si le succès en F2 peut mettre votre nom sur le radar des équipes de F1, Bearman estime que le vaste programme de tests de Piastri est essentiel.

"Il a montré que la préparation est vraiment importante," explique Bearman.

"Une fois que vous rejoignez la F1, vous affrontez des gars qui ont beaucoup de courses à leur actif. Arriver en tant que rookie est difficile. C’est donc une chose à laquelle nous avons réfléchi au sein de la FDA.

"Il sera vraiment important qu’avant de commencer une campagne de F1, je doive être vraiment préparé."

"J’espère que cela ressemblera à davantage de Libres 1 et peut-être à des tests privés également, mais je n’ai pas mon mot à dire là-dessus. Mais dans un monde idéal, ce serait ainsi que j’aborderais une saison de F1."

Les règles d’essais privés de la F1 stipulent qu’une voiture doit avoir au moins deux ans avant de pouvoir être utilisée. En conséquence, la génération actuelle de F1 à effet de sol, introduite en 2022, pourra enfin être utilisée en 2024.

"J’ai testé la Ferrari 2021, c’est toujours une F1, je pense qu’elle est même un peu plus rapide que la génération actuelle. Mais c’est bien différent des F1 actuelles à effet de sol."

"Mais le fait qu’à partir de l’année prochaine, vous puissiez utiliser les voitures 2022 sera vraiment utile car il s’agit de la même génération de voitures et peu de choses ont changé depuis. Et ça, c’est bon à savoir. Et j’espère que nous pourrons en profiter."

La FIA s’attend à ce que les équipes multiplient ces tests privés avec les F1 de 2022 mais a précisé que ces F1 ne pourront rouler qu’avec des moteurs et des pièces ayant participé à des Grands Prix, afin d’éviter tout essai de nouveautés.

Ferrari

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos