Après sa meilleure victoire en F1, Pérez se moque de ceux qui le critiquaient

Le meilleur Grand Prix de sa carrière ?

Recherche

Par Alexandre C.

3 octobre 2022 - 08:11
Après sa meilleure victoire en F1, (...)

C’est une superbe victoire – validée tardivement par la FIA – qu’aura donc remportée Sergio Pérez à Singapour.

« C’est génial » confiait évidemment le pilote mexicain, le sourire aux lèvres, après l’arrivée.

La première clef du succès du pilote Red Bull fut le départ : il a comme bondi et mangé la Ferrari.

« C’était un si bon départ, tout d’abord, il était génial... J’ai essentiellement senti que je pouvais gagner la course grâce à cette première partie de Grand Prix, sur les Intermédiaires, en contrôlant la course. »

Sergio Pérez a ensuite effectivement géré le rythme sur Charles Leclerc - en veillant bien à l’état de ses intermédiaires, ce qui était l’autre clef de la course.

« Je pouvais vraiment faire ce que Charles faisait, et creuser l’écart. Il était important de s’assurer que nous avions une bonne durée de vie des pneus. Honnêtement, je m’attendais à ce que la piste sèche plus tôt qu’elle ne l’a fait. »

« Si George n’avait pas été pas là pour faire le cobaye, il y aurait beaucoup plus de pilotes dans le top 10 qui auraient tenté plus tôt le pari des mediums. »

« Mais en même temps, je veux dire, c’était une course si délicate. La clé était de contrôler le rythme sur les Intermédiaires, avoir un bon rythme quand on en a besoin, et la deuxième était de survivre sur les slicks au début, parce que nous avions des conditions extrêmement mauvaises. »

« Parfois, les gens, lorsqu’ils vous regardent, sous-estiment à quel point c’est difficile, et combien il est facile pour nous de faire une erreur. A quelques endroits, c’était vraiment humide, vraiment mouillé et c’était super, super délicat pour ne pas faire d’erreur. J’ai eu beaucoup de moments chauds, donc avant tout, je suis vraiment heureux d’avoir terminé la course. Mais deuxièmement, de gagner cette course. C’est super spécial. »

Pérez fait taire les critiques

Christian Horner a estimé que Sergio Pérez avait livré sa meilleure course en F1. Mieux qu’à Monaco cette année et lors de sa première victoire à Bahreïn ? Checo est de cet avis aussi...

« Oui, car c’était si intense ! Garder Charles derrière, surtout après le restart, quand chauffer les pneus était super dur et que nous allions essentiellement... la moitié du circuit était sur le sec mais l’autre moitié était assez bonne pour les Intermédiaires - et nous étions sur le slick. Donc il fallait ne pas faire d’erreur, et contrôler Charles, qui était vraiment fort dans les premières phases. »

« Mais ensuite, le rythme que j’ai eu dans les derniers tours était vraiment fort, parce qu’en gros, être capable d’avoir ça était vraiment, vraiment fort. »

« Quand vous venez de perdre toute votre température de pneus derrière la voiture de sécurité, et quand alors vous allez avec un pneu slick dans une zone humide, c’est vraiment difficile, vous savez. Vous êtes juste un passager. Et les gens ne comprennent vraiment pas à quel point c’était difficile pour nous dans ces conditions. »

Sergio Pérez en profite pour tacler ceux qui l’ont critiqué pour ses récentes prestations...

« Oui, je suis super heureux. Cette victoire est vraiment spéciale pour moi, parce que j’ai eu une période un peu difficile lors des dernières courses. Et je veux dire, évidemment, les médias en Formule 1 grossissent extrêmement la situation, vraiment, peut-être parce que je suis juste Mexicain et si je ne suis pas deux courses de suite sur le podium, alors je fais la pire saison de tous les temps… et peut-être qu’alors Red Bull devrait me laisser tomber et tout ce genre de choses. »

« Et oui, c’est juste agréable d’obtenir cette victoire, ça ne rappelle à personne à quel point je suis bon [sous-entendu car tout le monde le sait déjà, ndlr]. Mais c’est toujours bon d’être capable de faire ce genre de performances. »

Sergio Pérez a tout de même eu chaud car à un certain moment, il se plaignait de problèmes de souplesse de conduites. C’est-à-dire ?

« Nous avons eu un peu de mal avec la souplesse de conduite, donc c’est quelque chose sur lequel nous devons travailler. Il y a eu quelques occasions ça et là où le moteur a fait quelque chose que nous n’attendions pas. Donc oui, quelques choses à comprendre à partir de là. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos