Formule 1

Après la claque d’Indy, Brown craint une rupture entre Alonso et McLaren

Brown tente de persuader Alonso de ne pas claquer la porte

Recherche

Par A. Combralier

24 mai 2019 - 08:49
Après la claque d'Indy, Brown craint (...)

Dans sa quête de la Triple Couronne aux 500 Miles d’Indianapolis, Fernando Alonso avait décidé de faire confiance avec McLaren pour cette année. Or, l’écurie anglaise, qui avait signé un partenariat avec Carlin, est arrivée dans un état d’impréparation manifeste, au point de n’être pas en mesure de se qualifier pour la course.

Bob Fernley a été désigné comme premier responsable de ce fiasco et a été immédiatement limogé. Mais c’est aujourd’hui un autre nom, et pas le moindre, qui pourrait décider de quitter, de son propre chef cette fois-ci, l’aventure : Fernando Alonso.

Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, a dédouané le pilote espagnol dans le résultat d’Indianapolis.

Interrogé sur la réaction du double champion du monde, l’Américain a admis dans le paddock de Monaco que Fernando Alonso pourrait décider de quitter McLaren, pour aller taper à la porte d’une écurie plus compétitive.

« Alonso fut génial, et il était bien sûr facilement déçu. Il a été incroyablement professionnel, aussi professionnel dans le garage que pour gérer les réactions des médias et des fans à l’extérieur. »

« Nous sentons que nous l’avons laissé tomber. Fernando méritait de participer à cette course, mais je ne pense pas que McLaren le méritait. Nous étions tous frustrés. Mais je pense qu’il sait – en champion qu’il est – que s’il s’était distrait de son objectif – continuer à progresser – la situation aurait encore empiré. »

« Mais la relation avec Fernando est géniale. Il a connu beaucoup de hauts et de bas dans sa carrière, et notre relation est bonne avec Fernando. »

Depuis qu’il est revenu à Woking en 2015, Fernando Alonso a essuyé déconvenue sur déconvenue, que ce soit en F1 ou aux 500 Miles d’Indianapolis.

« Fernando est génial et nous voulons tous qu’il revienne » a prié Zak Brown, qui tente visiblement de faire changer d’avis son double champion du monde.

« Si vous avez un crash ou si vous échouez dans une course, il faut mettre tout cela sous le tapis. Mais ensuite, vous voulez revenir et vous voulez prouvez que vous êtes capable d’y arriver. »

« Nous aimerions revenir à Indy avec Fernando. Je lui ai parlé depuis, nous en avons discuté. »

« Comme nous, il veut juste décompresser un peu. Il veut gagner les 500 Miles d’Indianapolis avec McLaren, je pense, et McLaren veut essayer de les gagner avec Fernando, donc je ne l’écarterais pas. »

« Mais clairement, il y a beaucoup de grandes équipes engagées dans cette compétition, et Fernando veut la gagner. Si vous étiez Fernando Alonso et si l’une de ces écuries de pointe qui, d’habitude, gagnent la course, vous passait un coup de téléphone, vous considéreriez certainement cette proposition, non ? »

Perdre Alonso est donc une possibilité que Brown ne nie pas. Mais l’Américain espère que l’Espagnol ne prendra pas une décision trop hâtive.

« Notre relation avec Fernando n’a jamais été aussi solide. Il était bien sûr très déçu. Nous l’avons laissé tomber. Ce qu’il fera après Le Mans ? Cela dépend de lui. Nous avons un contrat avec lui pour remplir certaines activités liées à McLaren. En sortant d’un week-end autant chargé en émotions, il vous faut du temps pour réfléchir, pour savoir quoi faire dans le futur, et si cela concorde avec nos activités à venir chez McLaren, alors, ce serait formidable. Mais comme avec Toyota en Endurance, il n’est pas vraiment sûr de ce qu’il veut faire encore, donc il faudra reprendre ces conversations quand je le verrai, au Mans. »

McLaren

expand_less