Andretti est frustré par ’l’avidité’ et l’opposition des directeurs d’équipes de F1

Seules Alpine et McLaren F1 soutiennent son arrivée

Recherche

Par Paul Gombeaud

10 janvier 2023 - 18:03
Andretti est frustré par 'l'avid

Depuis qu’il a annoncé qu’il possédait le soutien de General Motors pour entrer en Formule 1, Michael Andretti fait face à une résistance persistante dans le paddock et il ne cache pas sa frustration.

La semaine dernière, on apprenait qu’Andretti disposait désormais de l’aide de l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde, désireux d’arriver dans la catégorie reine du sport automobile par l’intermédiaire de sa marque Cadillac.

Dans une interview accordée au magazine Forbes, Michael Andretti a ainsi dénoncé l’attitude négative des dirigeants des autres écuries à l’égard de son projet.

"C’est une question d’argent," indique-t-il. "D’abord, ils pensent que 10% de leur revenus vont être dilués, mais ils deviennent aussi très avides en estimant que nous allons nous accaparer tous les sponsors américains."

"Il est uniquement question de leur avidité et du fait qu’ils ne pensent qu’à eux, plutôt qu’à ce qui est le mieux pour la croissance de la discipline."

"Je ne suis pas surpris. En Formule 1, les propriétaires s’occupent d’eux-mêmes et pas de ce qui est le mieux pour le sport."

Ben Sulayem "comprend" l’importance d’avoir une 11e équipe

Andretti a cependant voulu saluer le soutien de Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA, à l’égard de son éventuel engagement.

"C’est la différence entre la position du président Mohammed et celle des propriétaires d’écurie. Le président Mohammed s’occupe de l’avenir du sport. C’est un coureur et il comprend que la F1 doit avoir une ou deux équipes de plus."

"C’est un championnat de la FIA et c’est elle qui détient la plupart des cartes pour susciter l’expression d’intérêt."

Stefano Domenicali, le directeur de la F1, serait également très enthousiaste à l’idée de voir le projet d’Andretti se concrétiser.

"Stefano était très heureux lorsque nous avons évoqué le nom de Cadillac. Cela va être énorme pour la Formule 1 également. Elle se développe tellement aux États-Unis que l’arrivée de General Motors et de Cadillac est très importante pour toutes les parties concernées.

"C’est une chose puissante que d’amener la Formule 1 aux États-Unis."

Andretti n’utilisera pas un moteur Renault rebadgé Cadillac

Certaines des critiques formulées par certaines des autres équipes portent sur le degré d’implication de General Motors et sur la question de savoir s’il s’agit vraiment d’un constructeur, étant donné que l’équipe utilisera probablement des moteurs Renault si elle parvient à s’aligner sur la grille de départ dès 2025.

Mais Andretti a qualifié de "fausse" la rumeur selon laquelle des moteurs Renault seraient rebadgés sous le nom de Cadillac et indiqué que l’unité de puissance de 2026, qui répondra aux nouveaux règlements, pourrait porter la marque Cadillac.

"Cadillac sera très impliqué dans la fabrication de la voiture. Si nous entrons en 2025, il n’y aura pas encore de nouveau moteur, donc nous devrions utiliser une formule déjà existante. Mais pour 2026, il y a différentes choses que nous pourrions faire avec un autre fabricant de moteurs."

"Ce ne serait pas un moteur badgé, car il y aurait une propriété intellectuelle de Cadillac dans ce moteur."

Alpine et McLaren sont deux "alliés"

Toutes les équipes seraient ainsi opposées à l’arrivée d’Andretti en F1, à l’exception d’Alpine et de McLaren F1. Michael Andretti a ainsi voulu saluer le soutien de Zak Brown, le PDG de McLaren.

Dans le championnat australien de Supercars, l’équipe américaine est présente sous le nom de Walkinshaw Andretti United. La partie "United" du nom de l’équipe provient de l’équipe United Autosports appartenant à Zak Brown, et ce partenariat permet donc à Andretti d’avoir un véritable allié dans le paddock de la F1.

"Zak veut faire tout ce qu’il peut pour nous aider à y arriver et Alpine aussi," poursuit Michael Andretti. "Zak Brown et Alpine sont deux très bons alliés."

"Zak a été un grand ami et un allié. Il me donne des conseils et est là pour m’aider. Nous nous aidons mutuellement. Je l’ai beaucoup aidé depuis qu’il est arrivé en IndyCar. C’est une amitié qui fonctionne dans les deux sens."

Andretti se donne "cinq à six ans" pour viser le titre en F1

Si son projet fait donc pour le moment face a une grande opposition, Andretti affiche déjà de grandes ambitions et vise le championnat du monde à long terme.

"Notre objectif final est d’être en compétition pour le championnat du monde d’ici cinq ou six ans. Nous voulons être dans la lutte et courir contre les meilleurs du monde."

"Nous ne sous-estimons pas cela. Ce sera un long processus de construction, mais nous avons un bon plan pour y parvenir."

"Il faut rester concentré sur son travail et ne pas écouter les détracteurs. En fait, j’utilise les opposants comme une motivation. C’est toujours amusant de les faire taire."

Andretti F1 Team - Cadillac Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos