Formule 1

Alonso se voit rester en F1 ‘deux ou trois ans’ et évoque ses regrets sur Hamilton

Il restera en F1 même sans voiture très compétitive

Recherche

Par Alexandre C.

25 novembre 2021 - 10:05
Alonso se voit rester en F1 ‘deux ou (...)

La saison 2007 exceptée, avec leur fratricide cohabitation chez McLaren, Lewis Hamilton et Fernando Alonso n’ont finalement pas tant croisé le fer que cela en piste ces dernières années. Encore en 2021, l’Espagnol bataille en milieu de grille tandis que le Britannique affronte Max Verstappen pour le titre mondial. Il y a eu quelques belles batailles néanmoins (en Hongrie cette année), mais trop éparses pour parler de confrontation directe.

Comme Fernando Alonso l’a confié au podcast "Beyond the Grid", c’est un vrai regret pour lui de ne pas avoir vraiment lutté pour le titre face à son coéquipier. Un regret d’autant plus vif qu’en 2007, Fernando Alonso ne se sentait pas mûr pour cette rivalité au sommet.

« Avec Lewis, nous n’avions pas trouvé, disons, la concurrence ou l’opposition que je recherchais. »

« Nous avons partagé une équipe et c’est, pour le grand public, le plus grand combat que vous puissiez avoir, mais en 2007, je pense que nous n’étions pas tous les deux prêts. C’est compréhensible, il n’était peut-être pas prêt pour le combat parce qu’il était un débutant et qu’il arrivait en Formule 1, et je n’étais pas au mieux de mes performances, je n’étais pas vraiment intégré à l’équipe. »

« C’est sûr que nous avons eu tous les combats ensemble et tout le stress ensemble pour se battre pour le championnat, et nous n’étions pas bien gérés et managés à ce moment-là. Nous avons terminé avec le même nombre de points au championnat, ce que l’on peut considérer comme une très grande lutte et une lutte équilibrée, mais je pense que nous aurions pu faire mieux. »

« Et puis, les années suivantes, j’avais un meilleur package chez Ferrari que lui quand il était chez McLaren, donc nous ne nous sommes pas vraiment battus directement, et maintenant, quand il est passé chez Mercedes, il avait un meilleur package et nous n’avons plus jamais eu l’occasion de nous battre ensemble. »

« Donc, c’est un aspect manquant dans ma carrière. Mais, évidemment, c’est une légende du sport et lui, comme Michael, vous pousse à la limite parce que si vous voulez battre Lewis, vous devez donner le meilleur de vous-même. »

Vers le troisième titre ?

Désormais à 41 ans, Fernando Alonso n’est peut-être plus en situation de lutter de nouveau face à Lewis Hamilton pour le titre mondial. Mais qui sait avec le nouveau règlement aérodynamique 2022 ? Et si l’Espagnol avait la voiture qu’il fallait pour lutter pour le titre ? En tout cas Fernando a toujours grande faim d’une troisième couronne !

« Je suis vraiment impatient de remporter mon troisième championnat et je ferai ce qui est en mon pouvoir et même plus dans les années à venir. Cela signifiera beaucoup en termes d’héritage après la fin de ma carrière en Formule 1. Ce n’est pas que je sois désespéré de l’obtenir et que cela change, vous savez, toute ma carrière, ou que cela change ma façon de voir le sport. Je suis une personne compétitive, comme nous l’avons déjà dit... Dans tout ce que je fais. »

« Peu importe que vous ayez 19 ans ou 42 ou 43 ans, c’est une façon de vivre et un dévouement total au sport. C’est probablement la chose la plus importante si je gagne le troisième championnat - ce genre d’héritage et de message pour les générations futures. »

Et même si sa voiture n’est pas compétitive, Fernando Alonso se dit prêt à rester en F1 - ce qui contredit un peu ses déclarations après son départ de McLaren.

« Oh oui, je le serai, et même si la voiture n’est pas si bonne. Oui, mon plan est de rester au moins deux ou trois ans. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less