Formule 1

Alfa Romeo fait appel mais aborde la Hongrie avec une certaine sérénité

Un rythme de course qui s’annonce solide

Recherche

Par A. Combralier

1er août 2019 - 12:46
Alfa Romeo fait appel mais aborde (...)

Le cap de la mi-saison a été officiellement passé après le Grand Prix d’Allemagne, même si la pause estivale n’arrivera qu’après ce week-end de course à Budapest.

L’équipe vient de confirmer qu’elle ferait bien appel de la décision de la FIA de pénaliser ses deux voitures à Hockenheim, après avoir hésité jusqu’à ce matin (lire notre information parue plus tôt).

Cap sur la Hongrie en attendant de connaitre le résultat de cet appel d’ici quelques semaines.

Alfa Romeo a tenté de faire son auto-critique au terme de ces 11 premières courses. Au rayon des bonnes nouvelles, Alfa retient la régularité affichée depuis Melbourne : grâce surtout à Kimi Räikkönen, l’équipe a marqué des points lors de 7 des 11 Grands Prix. L’équipe souligne aussi que la voiture a constamment progressé en performance depuis le début de la saison, selon une tendance déjà observée l’an dernier. L’ancienne structure Sauber note, enfin, que l’écart moyen avec les écuries de pointe est tombé sous les 2 % (en tour de qualifications), alors qu’en 2017, il s’élevait à presque 5 %.

Sur le plan négatif, Alfa Romeo regrette forcément ces trois courses « qui n’ont servi à rien » à Barcelone, Monaco et Montréal, « où nous n’avions pas la voiture que nous voulions. » L’équipe déplore aussi des opportunités manquées, comme à Bakou.

Seulement 9e du classement des constructeurs après la pénalité de 30 secondes infligée aux deux voitures à Hockenheim, Alfa Romeo se doit donc de remettre la marche en avant à Budapest, ce week-end.

Kimi Räikkönen s’attend en tout cas à pouvoir compter sur une voiture plutôt performante sur le Hungaroring.

« Comme à Hockenheim, nous devrions également avoir une voiture compétitive sur le Hungaroring. Il s’agira, de nouveau, de maximiser ce que nous avons, si nous voulons rester devant les autres voitures de milieu de grille. »

Antonio Giovinazzi sort lui aussi d’un week-end plutôt positif à Hockenheim…

« Concentrons-nous sur les points positifs de Hockenheim. Nous étions rapides en Allemagne, nous, les pilotes, n’avons commis aucune erreur dans des conditions très difficiles, et nous aurions pu finir juste derrière les leaders. Nous devons retenir cela, essayer de garder ce niveau de performance à Budapest. Le Hungaroring, c’est une piste que j’aime et j’espère que nous pourrons y obtenir un bon résultat pour finir la première moitié de saison. »

Le même état d’esprit prévaut enfin chez Frédéric Vasseur, qui veut mettre la désillusion de la double pénalité de côté.

« Nous pouvons retirer certains points positifs de notre performance à Hockenheim. Nous avons obtenu nos meilleures qualifications de l’année, notre course fut solide et nous aurions été bien placés pour finir ‘meilleurs des autres’ si la course avait été moins animée. Notre objectif sera de capitaliser sur notre rythme de course à Budapest, de marquer autant de points que possible et de nous assurer de partir pour la trêve estivale sur une note positive. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less