Alfa Romeo F1 veut améliorer son exploitation du pneu C5 de Pirelli

C’est ce qui lui a coûté la mauvaise qualification de Bakou

Recherche

Par Paul Gombeaud

16 juin 2022 - 07:57
Alfa Romeo F1 veut améliorer son (...)

Le Grand Prix d’Espagne avait été très positif pour Alfa Romeo F1, dont la C42 semblait particulièrement à l’aise dans le secteur lent du tracé de Barcelone. Valtteri Bottas avait d’ailleurs terminé 6e et "meilleur des autres" en course.

Les espoirs pour Monaco étaient donc élevés, et la déception n’en fut ainsi que plus grande : Bottas se qualifiait seulement 12e en Principauté, tandis que Guanyu Zhou était malchanceux en qualifications et devait s’élancer dernier. Le Finlandais sauvait deux points en course mais visait le podium en début de weekend.

L’écurie basée à Hinwill espérait rebondir sur le circuit urbain de Bakou, lui aussi composé de sections très lentes, mais la performance fut une nouvelle fois décevante avec une double élimination en Q2 et aucun point marqué en course, la fiabilité ayant notamment ruiné la course de Zhou.

Xevi Pujolar, le directeur de l’ingénierie en piste d’Alfa Romeo F1, nous explique que les problèmes de Monaco étaient résolus, et que la mauvaise qualification de Bakou était due au fait que l’équipe n’était pas parvenue à faire fonctionner le pneu C5, le composé le plus tendre de la gamme Pirelli.

"Nous avons connu des difficultés à Monaco, mais c’était différent à Bakou," a indiqué Pujolar.

"Nous avons changé la configuration de la voiture et vous pouviez voir le niveau de performance que nous avions avec Zhou - nous utilisions quelque chose de différent sur la voiture de Valtteri - nous pouvons donc affirmer que les problèmes de Monaco sont derrière nous."

"A Bakou, certains de nos concurrents ont réussi à extraire le maximum de performance du pneu dès leur premier tour chronométré, tandis que nous étions plus en difficulté de notre côté."

"C’est une chose sur laquelle nous travaillons, ce n’est pas suffisant d’être éliminé en Q2 et nous voulons faire plus de progrès."

"Nous ne voyons aucune raison pour que le problème ne soit pas résolu à Montréal. Mais les problèmes de Monaco appartiennent au passé."

Outre les progrès à faire avec le pneu le plus tendre de Pirelli, Pujolar avait déjà expliqué qu’Alfa Romeo F1 changerait "autant de choses que possible" pour Montréal suite à la déception de Bakou.

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos