Formule 1

Vergne impatient de faire son test F1 avec la Toro Rosso

"Les jeunes pilotes n’ont souvent pas la chance de se montrer en F1 et il faudra tout donner ce jour-là"

Recherche

Par Franck Drui

28 septembre 2010 - 13:10
Vergne impatient de faire son test (...)

Un an après Jules Bianchi, un second pilote de la promotion 2010 de l’Equipe de France FFSA Circuit, Jean-Eric Vergne, effectuera son baptême officiel de la Formule 1, les 16 et 17 novembre sur le circuit d’Abu Dhabi.

Jean-Eric a eu un avant-goût de la catégorie reine du sport automobile l’été dernier en participant au ‘Festival of Speed’ de Goodwood au volant d’une monoplace de l’écurie Red Bull Racing. « C’était une F1 de 2005, la route était étroite et bosselée donc je me suis contenté de faire des burn out ! » souriait Jean-Eric à l’époque. A Abu Dhabi il ne sera pas question de démonstration mais d’essais officiels dans le cadre des séances réservées par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) aux jeunes pilotes qui n’ont pas d’expérience de la Formule 1.

La saison probante de Jean-Eric (champion de Formule 3 anglaise, vainqueur d’une course en Formula Renault 3.5) lui a ouvert les portes de la F1 au sein de la Scuderia Toro Rosso. A Abu Dhabi, le pilote originaire de Pontoise ne partagera pas le volant de la STR5 et aura deux jours pour faire étal de son talent au volant comme dans le discours technique qu’il tiendra aux ingénieurs. « Les jeunes pilotes n’ont souvent pas la chance de se montrer en F1 et il faudra tout donner ce jour-là. J’ai conscience de ma chance et de ce que je dois à Red Bull ainsi qu’à la Fédération Française du Sport Automobile, ainsi qu’à mes parents qui m’ont toujours soutenu » avoue Jean-Eric, « Mais je prends ce test avec calme. Je sais que c’est une bonne opportunité mais je ne m’enflamme pas. Je le prends avec sérénité et méthode pour faire du bon travail. C’est l’essentiel. »

Jean-Eric préparera son rendez-vous avec la F1 avec application, à commencer par le moulage du baquet (cette semaine), la prise de contact avec la Scuderia Toro Rosso et le circuit d’Abu Dhabi via le simulateur de Red Bull Racing qu’il a déjà visité pour préparer le terrain pour les pilotes titulaires de l’écurie basée à Milton Keynes, Mark Webber et Sebastian Vettel. « J’ai déjà travaillé dans le simulateur et je suis impatient de découvrir le circuit d’Abu Dhabi car c’est une inconnue totale pour moi. Mon but est d’en apprendre le maximum avant de prendre le volant. Mais je ne me berce pas d’illusions. Je sais que ça sera une autre histoire au volant ! Ce sera plus exigeant pour le cou et il faudra être performant pendant deux jours. Je me suis bien entraîné et je n’ai pas d’inquiétude particulière. On pourrait penser que c’est un aboutissement mais je prends ces essais comme une étape qui doit en appeler d’autres. »

« C’est avec une grande joie que j’ai appris la participation de Jean-Eric Vergne aux essais pour les jeunes pilotes prévus à Abu Dhabi après le dernier Grand Prix de F1 de la saison au volant d’une Toro Rosso. Dans le cadre de sa politique de détection et d’aide envers les jeunes talents du sport automobile, la FFSA soutient Jean-Eric depuis de nombreuses années maintenant. Intégré à l’Equipe de France FFSA Karting en 2006, il débutait en monoplace l’année suivante auprès de l’Auto Sport Academy, notre centre de formation, où il décrochait le titre. Dès 2008, déterminée à promouvoir ses représentants, la FFSA l’accompagnait lors des tests organisés par le Red Bull Junior Team qu’il réussissait avec succès. Dans le même temps, il était également retenu en tant que membre de l’Equipe de France FFSA Circuit. Son parcours peut alors être qualifié d’exemplaire avec en point d’orgue son récent sacre en F3 britannique. Ces essais officiels en F1 sont donc une bonne nouvelle pour lui qui, dans la lignée de Jules Bianchi, entre sans doute dans une phase cruciale de sa carrière et la FFSA sera bien entendu à nouveau à ses côtés pour cette étape importante. A l’instar des deux Sébastien -Loeb et Ogier- en rallye, Jean-Eric et Jules sont les meilleurs symboles de la réussite de la politique de détection et de soutien de la FFSA, » se félicite Nicolas Deschaux, Président de la Fédération Française du Sport Automobile.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less