Formule 1

Paddy Lowe : l’aérodynamique reste primordiale en Formule 1

Il ne suffit pas d’avoir le meilleur moteur

Recherche

Par

6 janvier 2015 - 15:38
Paddy Lowe : l’aérodynamique reste (...)

Le directeur technique de Mercedes, Paddy Lowe, affirme que l’aérodynamique reste un facteur essentiel dans la réussite d’une équipe de Formule 1. Alors que son écurie a créé un moteur bien plus puissant que ses rivales Ferrari et Renault, l’ingénieur anglais affirme que c’est aussi par son aérodynamique que la monoplace championne du monde a pu se distinguer.

"Tout le monde ne parle que des moteurs, mais la Formule 1 se joue aussi sur l’aérodynamique qui est plus importante que jamais," explique Lowe. "Intégrer le moteur à la monoplace en affectant le moins possible l’aérodynamique est devenu plus important que jamais."

Une invention notable de la part de Mercedes fut la suspension avant, sous forme de triangle alors qu’elle était en forme de "V" dans la plupart des autres équipes. Celle-ci a permis une meilleure circulation de l’air au niveau des pneus avant et du nez de la voiture.

"La suspension avant a beaucoup joué dans les performances aérodynamiques, et sa conception fut démarrée aux alentours de Juin ou Juillet 2013," poursuit Paddy Lowe. "L’intégrer à la structure de la voiture ne fut pas aisé. Mais nous nous sommes rendus compte suffisamment tôt que cela était possible, et nous sommes donc lancés dans ce concept aérodynamique et avons laissé nos hommes s’en occuper."

Un autre facteur déterminant fut le système de refroidissement de la voiture.

"Le système de refroidissement fut un facteur essentiel du succès. Nous l’avons conçu petit à petit, tirant le maximum de chaque composante du circuit de refroidissement, et c’est ce qui a fait sa réussite."

"Avec le temps, nous sommes arrivés à une monoplace légèrement différente de la précédente en termes de refroidissement, mais le résultat fut un succès incroyable," conclut Lowe.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less