Formule 1

Certains pilotes actuels n’auraient pas obtenu la nouvelle superlicence

L’entrée en F1 sera désormais bien plus sélective

Recherche

Par

6 janvier 2015 - 16:34
Certains pilotes actuels n’auraient (...)

Suite à l’annonce des nouvelles règles de la FIA concernant l’attribution des superlicences, on constate que beaucoup de pilotes arrivés en F1 ces dernières années n’auraient pas pu faire leurs débuts si les règles avaient été ce qu’elles seront à partir de 2016.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, on retrouve des pilotes comme Daniel Ricciardo dans cette liste, lui qui a pourtant remporté trois courses en 2014 et écrasé Sebastian Vettel.

En effet, il faut désormais obtenir un nombre de points suffisants dans les catégories "juniors" afin d’obtenir le total de 40 points nécessaire pour accéder à la catégorie reine.

Pilotes qui n’auraient pas pu faire leurs débuts en F1 avec ce barème

 2015

Max Verstappen : en plus de ne pas avoir l’âge requis ni le permis de conduire, le jeune Hollandais ne compterait que 20 points suite à sa troisième place en F3 européenne.

Carlos Sainz : l’autre pilote Toro Rosso n’aurait pu débuter cette saison non plus, malgré le titre obtenu en Formule Renault 3.5.

 2014

Marcus Ericsson - 14 points : une sixième place comme meilleur classement au championnat en trois saisons de GP2.

Will Stevens - 15 points : un total obtenu après trois saisons en Formule Renault 3.5.

 2013

Giedo van der Garde : 24 points acquis suite à trois années en GP2, avec comme meilleur classement une cinquième place finale en 2011.

Max Chilton : 20 points acquis pour sa seule saison en GP2 et une quatrième place.

 2012

Jean-Eric Vergne : 33 points obtenus après un titre en F3 britannique et des titres de vice champion en Formule Renault 2.0 et Formule Renault 3.5.

Charles Pic : 37 points après une quatrième place au championnat GP2 et une troisième place Formule Renault 3.5.

 2011

Paul di Resta : son titre en DTM ne lui rapporte aucun point.

Daniel Ricciardo : malgré de bonnes performances en Formule Renault 3.5 et en F3 britannique, l’Australien n’aurait pas eu le total suffisant pour accéder à la Formule 1.

Jerome D’Ambrosio : 3 points seulement après une neuvième place acquise en GP2.

 2010

Karun Chandhok : 2 petits points après une dixième place en GP2.

Pilotes qui auraient réussi à obtenir le total nécessaire :

 2015

Felipe Nasr : avec 52 points, le Brésilien aurait été le seul des débutants en 2015 à pouvoir obtenir sa licence. Il obtient son total grâce à trois bonnes années en GP2.

 2014

Daniil Kvyat : son titre en GP3 lui offre à peine 30 points, mais des places d’honneur obtenues dans divers championnats de Formule Renault 2.0 lui auraient offert sa superlicence.

Kevin Magnussen : 40 points soit pile le total nécessaire, obtenus suite à son titre en Formule Renault 3.5 et une septième position en F3 britannique.

 2010

Nico Hulkenberg : 110 points, soit largement plus que le total nécessaire pour accéder à la Formule 1. Ses deux titres obtenus en GP2 et F3 européenne en sont la raison.

Ceux qui n’auraient pas pu faire de comeback en F1

La nouvelle superlicence empêche également les pilotes de faire un retour en Formule 1 dans n’importe quelles conditions. Il vous fait ainsi avoir disputé cinq courses de F1 dans l’année précédente, ou bien un total de 15 durant les trois dernières années pour revenir.

A ce jeu-là, Michael Schumacher n’aurait pas pu effectuer son retour à la compétition en 2010, après trois années éloigné des circuits.

Cela aurait en revanche été possible pour Kimi Raïkkönen, revenu en 2012 et qui avait couru l’intégralité de la saison 2009.

D’autres noms moins illustres se seraient également vu refuser un retour. Sakon Yamamoto n’aurait pas pu piloter pour HRT en 2010, après n’avoir disputé que 7 courses en 2007. Même chose pour Narain Karthikeyan, de retour avec HRT en 2011 mais qui avait disputé sa seule saison jusque-là en 2005 avec Jordan.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less