Formule 1

Newey apprécie la gamme actuelle de Pirelli

Le spectacle est la chose la plus importante... 

Recherche

Par

12 mai 2012 - 11:06
Newey apprécie la gamme actuelle de (...)

Les pneumatiques Pirelli sont au cœur des discussions ce week-end à Barcelone. Leur dégradation est bien sur importante sur le chaud circuit catalan mais, en toute logique, l’action n’en sera que plus belle demain en course. S’exprimant à ce sujet hier, Adrian Newey a soutenu la politique du manufacturier italien qui permet de pimenter les courses et qui surtout, répond à ce qui lui a été demandé...

« Je pense que nous devons nous rappeler la raison pour laquelle nous sommes ici et pourquoi les gens nous regardent à la télévision », a commencé le directeur technique de Red Bull. « Pour le bien du sport, il faut que ce soit ce que les gens aiment regarder. Je pense que si on compare la situation actuelle à l’ancienne guerre des pneus entre Michelin et Bridgestone, les pneus étaient arrivés au point où les pilotes pouvaient disputer une course comme une série de tours de qualification. Ils n’avaient pas à se soucier ni de l’usure, ni de la température ».

« Je pense que la situation actuelle met en avant un nouvel ensemble de compétences du pilote. C’est presque comme si le Prost des années 80, qui avait la réputation d’être le "Professeur", revenait en course », a poursuivi Newey. « Cela donne de la variété et un certain changement dans les domaines de la course et même des qualifications. C’est tout bon pour le sport et pour le spectateur ».

Adrian Newey n’est pas le seul à penser cela. Sam Michael aussi est du même avis. «  De notre point de vue, je pense que la course est vraiment bonne. Elle rend la tâche extrêmement difficile mais nous sommes ici pour ça », a dit le directeur sportif de McLaren. « Les pneus ont toujours été très sensibles et je pense qu’en plus la hiérarchie est vraiment serrée en raison des règlements techniques. Donc si vous avez une petite variation dans l’adhérence des pneus, vous pouvez perdre 10 positions alors qu’avant, c’était plutôt une ou deux positions maxi ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less