Formule 1

Les patrons ne sont pas favorables à une suppression du vendredi

Une refonte de la journée pourrait fonctionner

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 octobre 2017 - 19:24
Les patrons ne sont pas favorables (...)

L’une des idées envisagées par Liberty Media pour réduire les coûts d’exploitation des équipes de Formule 1 est de réduire la voilure sur la longueur des week-ends et Ross Brawn a dit récemment que cela pourrait passer par la suppression pure et simple des essais du vendredi.

"Je pense qu’ils essaient de faire de la place pour davantage de courses" lance Christian Horner. "Il faut être prudent car un livre est bon s’il a un nombre défini de chapitres. S’il y a trop de chapitres, il perd son chemin. Je pense qu’il faut faire attention à ne pas trop ajouter de courses à la Formule 1. Ce serait un long chemin de ne venir à Mexico que pour deux jours, ou en Australie. Je pense que le vendredi permet aux promoteurs d’amener plus de fans et plus de gens à leur sport".

"Je pense toutefois que cette journée pourrait être différente, nous pourrions la rendre plus vivante et plus interactive. Nous n’avons peut-être besoin que d’une séance le vendredi après-midi mais je serais inquiet d’un week-end qui ne dure que deux jours car ce serait court, peut-être un peu trop, et cela mettrait plus de pression sur nos simulations afin d’être prêts à prendre la piste, et je ne suis pas sûr que ça équilibrerait le niveau des équipes".

Un avis que partage Franz Tost, directeur de Toro Rosso : "Le roulage du vendredi est important pour les organisateurs afin de vendre des billets supplémentaires, mais aussi pour les équipes car nous n’avons pas beaucoup de temps pour les essais. Nous ne pouvons faire que des simulations et les séances du vendredi, surtout pour des équipes comme Toro Rosso, sont importantes afin de faire nos roulages, d’essayer différents réglages et d’être préparés au mieux pour les qualifications et la course".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less