Formule 1

La FIA explique la pénalité infligée à Hamilton

Elle n’avait pas le choix...

Recherche

Par D. Thys

16 mai 2012 - 10:14
La FIA explique la pénalité infligée (...)

A la fin de la qualification du Grand Prix d’Espagne, l’équipe McLaren ordonna à Lewis Hamilton d’immobiliser sa voiture immédiatement en piste. Le champion britannique venait de décrocher la pole position et il ne savait pas encore qu’il allait prendre le départ de la course depuis la dernière position de la grille de départ...

Si l’équipe McLaren demanda à Lewis Hamilton de s’arrêter immédiatement, c’est parce qu’il n’y avait plus assez d’essence dans le réservoir de la monoplace et qu’il faut impérativement remettre à la FIA au moins un litre pour l’analyse. On peut toutefois se demander si cette erreur de l’équipe méritait une disqualification de Lewis Hamilton.

"Pour vous parler franchement, je ne m’attendais pas à ce que nous recevions ce genre de pénalité," affirme Martin Whitmarsh, le directeur de l’équipe McLaren. Chez McLaren, on s’attendait en effet à ce que le dernier chrono de Lewis Hamilton soit annulé, mais pas beaucoup plus.

Pour la FIA, cette pénalité était au contraire inévitable. "Nous n’avions aucune marge de manoeuvre," explique Charlie Whiting, le directeur de course. "S’il y a une violation des règles, cela s’applique à toute la séance et pas seulement à une partie de celle-ci. La qualification débute dès la Q1."

Charlie Whiting ajoute que si la sanction n’avait pas été dissuasive, d’autres équipes auraient pris le risque de mettre le minimum d’essence dans leurs monoplaces avec la possibilité bien réelle d’échapper à toute sanction. Il faut en effet savoir que les commissaires de la FIA ne prélèvent l’échantillon d’essence pour analyse que sur une ou deux monoplaces seulement après la qualification.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less