Motorsport

Sardaigne, vendredi : Dani Sordo s’empare des commandes en Italie

Suninen a conclu la première étape au deuxième rang

Recherche

Par www.wrc.com

9 octobre 2020 - 21:12
Sardaigne, vendredi : Dani Sordo (...)

L’Espagnol s’est montré infaillible vendredi pour prendre la tête du Rally Italia Sardegna après six mois d’absence.

Si les équipages ont défié d’énormes compressions, des tournants sans fin et la terre meuble du nord de la Sardaigne, Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) a su tirer son épingle du jeu pour prendre 17’’4 d’avance au terme des six spéciales du jour.

Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) a conclu la première étape au deuxième rang, 17’’8 devant un prétendant au titre en Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC).

Pour sa première apparition en mondial depuis le Mexique en mars dernier, Dani Sordo avait choisi de partir avec cinq pneus médiums pour les deux boucles du vendredi. Au fil de la journée, il devenait évident que l’Espagnol avait fait le bon choix puisqu’il remportait quatre tests.

« Je suis évidemment très heureux de revenir de cette manière », confiait le leader du rallye. « Nous disons toujours que la position sur la route est très importante ici et nous en avons eu une très bonne aujourd’hui. Dans le même temps, nous avons attaqué fort et fait les bons choix de pneus. »

La journée de Teemu Suninen avait bien commencé puisque le Finlandais surprenait tout le monde pour boucler la spéciale d’ouverture, Tempio Pausania, avec une marge de 12’’4 sur son plus proche rival.

Le pilote M-Sport World Rally Team ne parvenait toutefois pas à suivre le rythme de Dani Sordo dans les autres spéciales et son pari de prendre deux pneus durs pour la seconde boucle ne portait pas ses fruits.

« Prendre deux pneus durs était une erreur stupide de notre part », expliquait-il. « Nous nous attendions à voir une hausse des températures sur la route, mais tout était ombragé une fois sur place donc nous n’avons obtenu aucun avantage sur le plan de l’adhérence. »

Thierry Neuville avait également ses propres soucis. En difficulté avec les réglages de sa Hyundai, le Belge perdait un temps précieux après avoir calé à deux reprises. Il terminait ainsi la première étape à 35’’2 de son équipier en tête.

Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) retrouvait le parc d’assistance à 8/10e de son rival tout en comptant 15’’9 d’avance sur son équipier Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC). Les deux hommes ouvraient la route ce vendredi et, sans trajectoire dessinée, ont tous deux souffert pour trouver toute la traction nécessaire en cette première étape.

Gus Greensmith (Ford Fiesta WRC) continuait de montrer son potentiel avec des passages réguliers sur les redoutables spéciales de ce vendredi. Le Britannique se plaçait au sixième rang à 1’07’’1 du leader. Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 WRC) pointait 26’’4 plus loin tout en s’estimant chanceux de pouvoir boucler l’étape après avoir tordu une roue arrière dans l’avant-dernier secteur chronométré.

Victime d’un problème de suspension dans la première spéciale, Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) vivait un nouveau coup dur dans ses espoirs de défendre sa couronne. L’Estonien était contraint de lever le pied dans les trois tests suivants avant d’effectuer des réparations à l’assistance. Après avoir perdu près de deux minutes, le champion du monde en titre se classait huitième au terme de l’étape.

Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) connaissait également un vendredi frustrant. Le Finlandais était sixième avant qu’un problème de direction dans l’avant-dernière ne le fasse rétrograder au neuvième rang. Leader en WRC3, Oliver Solberg (Skoda Fabia Rally2) complétait le top dix.

Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) s’arrêtait dans l’ES2 après un problème moteur. Celui-ci ne pourra être résolu samedi comme le confirmait l’équipe M-Sport Ford World Rally Team. Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) rentrait également à l’hôtel plus tôt que prévu après s’être montré trop optimiste dans un droite serré, mais l’espoir japonais devrait redémarrer demain.

Samedi, la plus longue étape du week-end attend les concurrents avec 101,69 kilomètres d’action répartis en six spéciales pour les gros cœurs. Les équipages n’auront le droit qu’à un bref moment de répit avec une assistance à Alghero après le quatrième test du jour.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less