Motorsport

Sardaigne, samedi : Dani Sordo se rapproche d’un doublé

Ogier a repris la deuxième place dans la dernière spéciale du samedi

Recherche

Par www.wrc.com

10 octobre 2020 - 22:23
Sardaigne, samedi : Dani Sordo se (...)

L’Espagnol a conforté son avance en tête du Rally Italia Sardegna samedi pour faire un pas vers une deuxième victoire consécutive sur l’île méditerranéenne.

Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) a bouclé l’avant-dernière étape de la sixième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes avec une avance de 27’’4. La lutte effrénée menée par ses poursuivants a tourné à l’avantage de Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC), repassé devant Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) à l’issue de la dernière spéciale de la journée.

Vainqueur de ce rallye en toute fin d’épreuve l’année dernière, l’Espagnol n’a signé qu’un scratch sur les six spéciales sur terre dans le nord de l’île, mais celui lui a suffi pour augmenter son avance de dix secondes avant la courte étape finale de dimanche.

« Cela fait du bien d’être là », confiait le leader. « J’ai géré mes pneus cet après-midi. C’est important de maintenir Sébastien et Thierry à distance. Je les connais bien tous les deux et ils tenteront tout demain. Nous devrons rester concentrés jusqu’au tout dernier kilomètre. »

Deuxième vendredi soir, Teemu Suninen (Ford Fiesta WRC) voyait le podium s’éloigner avec le duel titanesque opposant Sébastien Ogier et Thierry Neuville, tentant tous deux de réduire leur déficit de points face au leader du championnat Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC).

Le Français prenait l’avantage dans la première spéciale du jour, mais le Belge répliquait en fin de matinée avant qu’une petite glissade dans une botte de foin vers la fin du dernier secteur chronométré ne permette à Sébastien Ogier de rentrer à Alghero au deuxième rang pour 1’’5.

« J’attaquais très fort et j’ai peut-être perdu deux secondes sur le pont en freinant un peu trop tard », expliquait le pilote Hyundai Motorsport. « Cela arrive quand vous attaquez autant que vous le pouvez. »

Sébastien Ogier s’offrait quatre scratches et le deux hommes creusaient également l’écart sur Elfyn Evans, cinquième à une demi-minute. Le Gallois perdait du temps en se montrant trop prudent pour préserver ses pneus dans la matinée avant que son surplus d’agressivité ne lui coûte de précieuses secondes l’après-midi.
Sébastien

Ralenti par un problème de différentiel affectant l’utilisation de son frein à main dans les virages serrés, Teemu Suninen retrouvait le rythme après son passage à l’assistance en début d’après-midi pour préserver 1’20’’ de marge sur le champion du monde en titre, Ott Tänak (Hyundai i20 WRC).

Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20 WRC) terminait la journée au septième rang après une matinée compliquée par une crevaison et une touchette le privant des éléments aérodynamiques à l’arrière de sa voiture.

Leader dans la catégorie WRC3, Jari Huttunen (Hyundai i20 WRC) pointait au huitième rang après qu’Oliver Solberg (Skoda Fabia Rally2) ne tape une pierre dans la dernière spéciale. Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia Rally2) et Pontus Tidemand (Skoda Fabia Rally2), en tête du WRC2, complétaient le top dix.

Gus Greensmith (Ford Fiesta WRC) abandonnait en raison d’une courroie d’alternateur cassée alors qu’il occupait le sixième rang. Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC) connaissait également de nouveaux malheurs. Après un vendredi difficile, le Finlandais arrachait les deux roues arrière de sa voiture en sortant large et en rebondissant sur deux arbres.

Dimanche, la dernière étape mènera les concurrents au nord-ouest de l’île. Cala Flumini (14,06 km) et la magnifique spéciale longeant la côté de Sassari - Argentiera (6,89 km) seront empruntées par deux fois. La dernière citée formera le cadre de la Wolf Power Stage offrant des points bonus aux cinq pilotes les plus rapides avant l’arrivée à Alghero dans l’après-midi.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less