Motorsport

Meeke répond aux critiques de son patron

Le Britannique défend sa position en WRC

Recherche

Par www.wrc.com

27 juillet 2015 - 16:32
Meeke répond aux critiques de son (...)

Kris Meeke répond aux critiques formulées par son patron Yves Matton. Le pilote Citroën Racing ne croit pas que ses récents résultats sont si éloignés des objectifs fixés.

Yves Matton avait partagé sa frustration après le Rallye de Pologne. Le Directeur de Citroën Racing regrettait la série de sorties de route de Kris Meeke qui avait, selon lui, effacé la victoire en Argentine et remis en cause sa présence dans l’équipe pour la saison prochaine.

Dans une interview donnée au Podcast WRC Live Regroup, Meeke se défend et rappelle l’importance de sa première place en Argentine.

« Personne ne me reprendra ma victoire en Argentine, quoi qu’il arrive », soulignait l’Irlandais au micro de Becs Williams. « C’était un réel succès, même si VW y a vécu le pire week-end depuis l’arrivée de l’équipe en mondial. Il faut néanmoins être réaliste. Le Portugal l’a montré. Je crois que nous avons peut-être été encore plus fort au Portugal qu’en Argentine et nous n’avons pas pu faire mieux que quatrième derrière trois VW. C’est la preuve de notre niveau. »

Et même si Meeke accepte la responsabilité de sa sortie de route dès la première étape en Sardaigne, il ne met pas son erreur du shakedown polonais au même niveau.

« La Sardaigne est une immense désillusion et la déception d’Yves était évidente », continue-t-il. «  En Pologne, le rallye s’est bien passé considérant que nous n’avons pas pu faire d’essais avant le départ. Nous avons fait un mauvais choix de pneus. Sans cela, nous nous battions avec Hayden pour une quatrième place. Pour moi, nous avons fait une faute en Sardaigne, c’est tout. »

Concernant la saison 2016 et sa quête de résultats pour s’assurer d’un volant, Meeke souligne qu’il n’est pas sous pression.

« Pour être honnête, j’ai passé ma carrière à ne pas savoir de quoi l’avenir serait fait. Ça ne fait que se poursuivre aujourd’hui. Il n’y a pas de différence. Je me sens dans la norme. J’ai toujours été sous pression pour avoir la chance d’aller disputer le prochain rallye, signer un bon résultat et obtenir un nouveau contrat. J’ai traversé des moments bien plus difficiles. En ce moment, j’ai un baquet et un volant pour faire du bon travail et montrer que nous voulons continuer l’an prochain. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less