GP de Barheïn : LE 28/03 à 16:10

Motorsport

Mazda va faire son retour au Mans

Avec un diesel pour les LMP2

Recherche

Par

16 juin 2012 - 11:45
Mazda va faire son retour au Mans

Après l’annonce Jeudi matin de l’ACO de l’acceptation des diesels en LMP2, Mazda est le premier à s’engouffrer dans la brèche. Le constructeur nippon vient d’annoncer la mise à disposition à des clients de son nouveau moteur 4 cylindres : le Skyactiv-D 2,2 litres turbo à double étage. Le Dempsey Racing sera d’ailleurs le premier à s’engager avec ce moteur et son équipe prévoit de venir au Mans dès l’an prochain. John Doonan, directeur de Mazda Motorsport North America, déclare d’ailleurs que « cela relance l’histoire d’amour de Mazda avec Le Mans » et annonce déjà être en contact avec trois clients potentiels, Dempsey Racing inclus, aussi bien en Europe qu’aux USA. Ce retour en P2 n’est pas à voir comme les prémices d’un éventuel passage à la catégorie supérieure. En effet, Mazda est avant tout une marque destinée aux clients...

Ce moteur est issu de la série d’ailleurs, les 5 premiers moteurs issus des chaines de série ont d’ailleurs été directement prélevés et envoyés, en février dernier, dans les ateliers de Speed Source race Engineering, partenaire du projet. Le travail au banc moteur a déjà commencé depuis quelques temps et les débuts en piste sont prévus en fin de saison. Cependant, il n’est, à ce jour, pas prévu de débuter en course dès cette année. Au contraire, il est probable que le baptême du feu aura lieu lors des prochaines 12 Heures de Sebring. Speed Source étant installé en Floride et cet état américain fêtant ses 500 ans l’année prochaine, la voiture engagée par Dempsey Racing pourrait porter le numéro 500 en course.

Ce moteur utilise une base semblable à la version présentée récemment pour la catégorie Grand-Am GX. Il en diffèrera toutefois par un bas-moteur différent, destiné à abaisser son centre de gravité. Il sera donc équipé de deux turbo de taille différente. Les estimations actuelles placent son niveau de puissance à 450 chevaux mais pour ce qui est du couple, « tout dépendra des décisions de l’ACO quant à l’équilibrage essence-diesel qui doit se mettre en place. » Interrogé sur le pourquoi d’un moteur diesel, John répond que « Mazda a gagné Le Mans en 1991 avec un moteur rotatif, ce qui nous distinguait de tous les autres concurrents. L’idée là encore, était de nous distinguer. Nous serons les premiers à aligner un moteur diesel en LMP2. » Bien évidemment, John s’attend à ce que « le moteur nous apporte un avantage sur nos concurrents en terme de performance énergétique. » Une chose est cependant sûre. Avec un moteur diesel, Mazda ne fera plus zoom-zoom...

Sylvain Tremblay : "J’aimerais courir au Mans"

Sylvain Tremblay, le Président de SpeedSource, team qui aura la charge de développer le moteur Skyactiv-D Clean Diesel LMP2, était lui aussi présent lors de la conférence de presse de Mazda ce samedi matin.

Sylvain Tremblay, qui pilote régulièrement en Grand-Am la Mazda RX-8 SpeedSource n°70 en catégorie GT (il a remporté deux fois les 24 Heures de Daytona en catégorie GT, en 2008 et 2010, parmi d’autres résultats, a répondu à quelques questions.

Vous allez donc développer le moteur Mazda LMP2, mais est-ce que SpeedSource en tant que team, pourrait aussi s’impliquer en ALMS ?

« C’est quelque chose qui pourrait effectivement nous intéresser. Nous sommes en train d’examiner cette possibilité. »

Mazda a annoncé son arrivée dans la Rolex Series dans la nouvelle catégorie GX. SpeedSource fera-t-il courir une voiture ?

« Absolument . Nous courrons effectivement dans cette nouvelle catégorie. La base du moteur de la catégorie GX est la même que celle du moteur LMP2. Les composants internes sont identiques. . Le moteur « GX » a un centre de gravité plus bas. »

Quelle voiture courra en catégorie GX ?

« Ce sera un nouveau modèle que Mazda veut introduire en Grand-Am. L’annonce de ce nouveau modèle sera faite en novembre prochain. »

Vous allez développer entre autres le moteur Mazda diesel LMP2 pour le Dempsey Racing au Mans l’année prochaine, mais SpeedSource pourrait-il venir également au Mans ?

« Nous allons tout d’abord développer le moteur et apporter le meilleur soutien possible à nos clients, mais c’est également possible. C’est la troisième fois que je viens au Mans, mais je n’y ai jamais couru. « 

Vous aimeriez le faire ?

« Absolument, j’aimerais vraiment. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less