Motorsport

Le changement, c’est maintenant

De la terre à l’asphalte

Recherche

Par www.wrc.com

10 novembre 2012 - 08:01
Le changement, c’est maintenant

A l’arrivée de la spéciale tracée dans la ville de Salou, la Ford Fiesta RS WRC de Jari-Matti Latvala a subi une multitude de modifications pour être convertie d’une voiture terre à une voiture asphalte.

L’ingénieur de Latvala, Tim Jackson, explique comment, durant l’assistance de 75 minutes, huit techniciens de Ford World Rally Team ont travaillé sur la voiture.

« Les voitures sont arrivées en spécifications terre. Avant de repartir sur les spéciales asphalte, nous avions quelques pièces à changer. Les organisateurs nous ont donc donné un peu plus de temps qu’une assistance normale de 45 minutes », explique Jackson.

« En priorité, nous nous concentrons sur la suspension. Nous avons des freins plus gros pour l’asphalte. Les étriers et les plaquettes sont les mêmes mais les freins ont un plus gros diamètre car il est nécessaire d’avoir davantage d’efficacité avec plus d’adhérence sur asphalte. La géométrie est aussi différente. Les amortisseurs et la suspension sont plus durs avec des réglages plus ‘course’ que sur terre. Nous n’avons pas un grand débattement sur asphalte. Normalement, nous avons le droit à cinq amortisseurs. Ici, nous avons l’autorisation d’en avoir sept. On peut donc avoir des pièces réglées pour la terre et d’autres pour l’asphalte.

Il est également nécessaire de changer la boîte de vitesses et le différentiel arrière car nous utilisons des réglages différents entre les deux surfaces. Il faut optimiser les performances pour l’asphalte.

Le temps de l’assistance est toujours largement suffisant mais il y a parfois des choses qui tournent mal. Rien ne s’est mal passé hier. Nous avons terminé dans les temps, probablement avec dix minutes d’avance. Nous avons utilisé le temps restant pour faire autant de vérifications possibles.

Hier, nous avons connu une journée difficile avec les voitures. Elles étaient couvertes de boue lorsqu’elles sont revenues à l’assistance. L’un des points positifs du changement de nombreuses pièces est qu’elles sont propres et neuves sur les voitures.

Hier soir, nous n’avions pas de prévisions météorologiques parfaites. Nous avons donc choisi les réglages que nous pensions être les plus efficaces. Lorsque nous aurons plus d’informations, nous pourrons préparer les réglages adaptés lors de l’assistance du matin. »

Alors que la Fiesta de Latvala est prête à affronter l’asphalte, son pilote l’est-il ? Jackson affirme qu’il est nécessaire de s’adapter à la surface le plus vite possible.

« Si tu peux t’adapter rapidement, tu prends un grand avantage », continue-t-il. « Nous verrons dès la première spéciale qui s’adapte rapidement. Ils ont pu rouler avec la voiture sur la route du Parc Fermé hier soir. Ils ont donc une petite sensation de la voiture sur asphalte. En se levant ce matin, ils ont une petite idée de ce qu’il les attend. Ce n’est pas un changement complet. Comme ils verront les vidéos des reconnaissances, c’est surtout dans leur tête qu’ils doivent adapter leur style de pilotage.

Nous avons fait une séance d’essais sur asphalte la semaine dernière. Jari-Matti sait comment rouler sur asphalte. Ça s’est vu sur ses performances cette année. Il faut bien se préparer sur le routier pour être dans le rythme dès le premier temps intermédiaire. Nous n’avons pas beaucoup roulé sur le mouillé mais les routes étaient humides le matin et sèches l’après-midi. Ce fut une bonne simulation pour aujourd’hui. »

Latvala est troisième du classement général au départ de l’ES7, La Mussara, à 47,0 secondes du leader Mads Ostberg.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less