Motorsport

Interview avec Christian Loriaux

L’homme derrière la Ford Fiesta RS WRC

Recherche

Par

31 janvier 2011 - 16:40
Interview avec Christian Loriaux

Directeur technique de l’équipe Ford, Christian Loriaux a dirigé l’équipe qui a développé la nouvelle Fiesta RS WRC avec laquelle le team espère conquérir le championnat du monde des rallyes 2011.

Le Belge nous parle ici des principaux défis relevés dans le développement de la voiture.

S’agissait-il simplement de développer un nouveau moteur pour transformer la Fiesta S2000 en Fiesta RS WRC ?

« Non. La Fiesta S2000 a fourni une bonne base de travail aux ingénieurs, mais nous avons développé plus qu’un simple moteur. Nous avons travaillé sur la suspension et le châssis, et développé la transmission. Nous devions nous assurer que les pièces empruntées à la S2000 seraient suffisamment solides pour résister à la vitesse et à la puissance supplémentaires d’une nouvelle génération de WRC. »

Quels ont été les principaux défis dans le développement de la Fiesta RS WRC ?

« Développer le moteur 1.6 litre Ford EcoBoost a été une grande entreprise. Travailler avec ce moteur et l’injection directe pour la première fois a été compliqué – c’était quelque chose de complètement nouveau pour nous. D’autres domaines importants ont été la transmission, les rapports de boite et l’installation du système de refroidissement autour du moteur. La nouvelle réglementation stipule un poids limite minimum de 1200kg et il a été difficile de descendre à ce niveau. »

Le développement du moteur a-t-il été le principal défi ?

« Oui. L’injection directe est une chose compliquée et nous avons travaillé en étroite collaboration avec les ingénieurs de Ford et notre préparateur Pipo Moteurs. C’est la première fois que la réglementation impose une injection directe, alors c’était la première fois que la plupart d’entre nous avions l’opportunité de travailler avec ceci sur un moteur de compétition. »

La réglementation moteur va-t-elle dans le bon sens ?

« La réduction de puissante est assurément la bonne route à prendre, autant du point de vue des constructeurs que du point de vue compétition. Conserver les turbos était également une bonne décision. Ces moteurs demandent aux pilotes de plus jouer avec les tours. »

Pensez-vous que la Fiesta RS WRC sera totalement compétitive cette saison ?

« C’est l’objectif que chaque membre de l’équipe s’est fixé. Nous pensons avoir développé une bonne voiture, mais nous n’avons aucun point de comparaison. Avant, nous pouvions comparer les nouvelles versions de la Focus RS WRC avec les précédentes. Comme la réglementation est nouvelle, nous n’avons rien pour comparer. Nous ne saurons à quel point elle est compétitive que lorsque nous atteindrons l’arrivée de la première spéciale de la Suède. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less