Motorsport

Hirvonen : Il faudra attaquer plus fort demain

Bonne journée malgré tout pour Citroën

Recherche

Par Olivier Ferret

13 septembre 2013 - 12:50
Hirvonen : Il faudra attaquer plus (...)

À la pointe du combat tout au long de la journée, les équipages du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team occupent les deuxième et quatrième positions du Rallye d’Australie, avec Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen devant Kris Meeke / Chris Patterson. Khalid Al-Qassimi et Scott Martin placent la troisième DS3 WRC dans le top 10 du classement général.

Après une cérémonie de départ populaire et festive organisée dans le centre-ville de Coffs Harbour, le rallye débutait jeudi soir par deux runs dans la super spéciale tracée à proximité du parc d’assistance. Vendredi matin, le décor changeait radicalement avec les premières épreuves sur terre.

Malgré sa cinquième position dans l’ordre des passages, Mikko Hirvonen parvenait à rivaliser avec les pilotes s’élançant derrière lui – et bénéficiant donc d’une trajectoire mieux balayée. Le Finlandais s’installait au deuxième rang à l’issue de l’ES3. Dans la spéciale suivante, il était passé par Kris Meeke, qui restait à cette place jusqu’à la pause déjeuner.

« J’ai essayé d’exploiter au maximum ma dixième position sur la route », confirmait l’Irlandais, qui avait réalisé le meilleur temps des qualifications. « C’était ma première journée avec ce type de réglages. J’ai trouvé que la voiture était fantastique à piloter, même si j’ai toujours l’impression d’apprendre. Je n’ai pas pris de risques, mais cela ne m’a pas empêché de toucher une grosse pierre qui était au milieu de la trajectoire dans l’ES5. J’ai cru que j’avais cassé la direction, heureusement la voiture est solide ! »

Avec des conditions plus équitables au second passage, Mikko Hirvonen reprenait le dessus sur son camarade dès l’ES6. Sans jamais relâcher son effort, le quadruple vice-Champion du Monde maintenait la pression sur Sébastien Ogier. « Je suis satisfait de cette journée, même si l’écart avec le leader s’est creusé un peu plus vite que je ne l’aurais pensé. Il faudra donc attaquer plus fort demain », analysait le pilote Citroën. « D’une manière plus générale, c’est bien pour l’équipe que les deux voitures se montrent compétitives. Kris a fait du très bon travail et nous avons le potentiel pour enregistrer un excellent résultat d’ensemble ce week-end. »

Resté troisième tout au long de l’après-midi, Kris Meeke rétrogradait au quatrième rang à l’issue des deux nouveaux passages dans la super spéciale de Coffs. « J’ai calé au départ et cela me coûte une dizaine de secondes. C’est dommage, mais je ne suis qu’à cinq dixièmes de la troisième place et cela n’efface pas le bilan positif de la journée. J’ai trouvé la seconde boucle plus difficile que la première, car les conditions d’adhérence changeaient beaucoup. Il y avait dans certaines portions une sorte de poudre qui rendait la route très glissante. Malgré mon manque d’expérience, je ne suis pas très loin de Mikko et c’est bien pour l’équipe. »

Engagé sur la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total World Rally Team, Khalid Al-Qassimi a connu une journée laborieuse. « Il était possible de faire mieux », reconnaissait l’Emirati, dixième du classement général. « Premièrement, il aurait fallu que j’utilise un peu plus la pédale de droite. Ensuite, je pense que nous pouvons encore travailler sur les réglages de la voiture pour qu’elle me mette plus en confiance. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less