ES3-4 : Latvala prend l’ascendant au Portugal

Rally de Portugal

Recherche

Par www.wrc.com

22 mai 2015 - 13:54
ES3-4 : Latvala prend l'ascendant

Jari-Matti Latvala est devenu le troisième leader du Vodafone Rally de Portugal en quatre spéciales. Il succède à Andreas Mikkelsen (après l’ES1 et l’ES3) et Dani Sordo (ES2).

Sur des routes qui présentent une couche de terre légère en surface, les premiers équipages balaient et perdent du temps. Jari-Matti Latvala profite de sa position sur la route pour bénéficier d’un meilleur grip et d’une meilleure motricité.

Grâce à son meilleur temps dans Viana do Castelo au volant de sa Volkswagen Polo R WRC, il est passé de la troisième à la première place du classement général.

« C’était une bonne attaque dans cette spéciale, a commenté le Finlandais. Il y avait franchement beaucoup de poussières et les pilotes de devant balaient. Quand on a la chance de pouvoir en profiter, il faut le faire. Ça fait longtemps que je n’avais profité d’un temps comme ça, c’est le moment de transformer l’essai. »

Jari-Matti Latvala devance au général Kris Meeke de 6’’1, le Britannique s’étant classé troisième de cette spéciale ainsi que de la précédente au volant de sa DS 3 WRC. Andreas Mikkelsen, leader en début de journée, est désormais troisième, à 9’’2 de la tête de course.

Dani Sordo était leader après l’ES2 mais ne s’est classé que cinquième des deux spéciales suivantes, arrivant au terme de l’ES4 au quatrième rang, à 12’’3 de la première place.

Au terme de cette première boucle, Ott Tänak est cinquième au volant de la Ford Fiesta RS WRC, avec neuf secondes d’avance sur Mads Østberg, qui a été le plus rapide dans Caminha mais qui a perdu beaucoup de temps dans le secteur suivant.

Il y a un pilote qui ne s’amuse pas vraiment au Portugal. Leader du Championnat du Monde, Sébastien Ogier a décrit cette spéciale comme « une des pires de ma carrière en termes de balayage ». Le Français est septième au terme de la première boucle, à 25’’7 de la première place.

Hayden Paddon, Thierry Neuville et Robert Kubica complètent le top 10. Le Polonais a souffert d’une crevaison sur un pneu à l’avant droit.

La plupart des concurrents ont opté pour le pneu tendre Michelin et on effectué la boucle en tirant le maximum de leurs gommes, à la limite de leurs capacités.

Thierry Neuville a adopté une stratégie différente, puisqu’il a embarqué trois pneus durs et deux pneus tendres à bord de sa Hyundai i20 WRC. « Je suis le seul en pneus durs. J’essaie d’économiser mes pneus tendres pour demain. Mais du coup, j’ai peut-être perdu un peu de temps aujourd’hui », a expliqué le Belge. Il a aujourd’hui 50’’3 de retard.

Khalid Al Qassimi a abandonné au départ de l’ES4, le frein à main de sa DS 3 s’étant bloqué. Elfyn Evans a lui réussi à repartir au volant de sa Fiesta RS WRC, après son problème d’accélérateur dans l’ES2. Mais il a maintenant plus d’une heure de retard.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos