Motorsport

Citroën au Rallye de France : Deux couronnes en ligne de mire

Loeb et Citroën à l’aube d’une nouvelle consécration

Recherche

Par Olivier Ferret

29 septembre 2012 - 10:36
Citroën au Rallye de France : Deux (...)

Organisé pour la troisième fois en Alsace et dans les Vosges, le Rallye de France permettra au Citroën Total World Rally Team de retrouver un public largement acquis à sa cause. Comme en 2010, le duo Loeb / Elena se présente sur les terres d’origine de Seb avec la possibilité d’être sacré Champion du Monde.

Dans la mesure où leurs équipiers Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen sont les seuls à pouvoir les empêcher d’enfiler une neuvième couronne consécutive, la sérénité est de mise au sein du team. Une bonne performance globale permettrait également à Citroën de remporter un huitième titre : les enjeux sont donc de taille pour cette manche à domicile !

En s’installant en Alsace en 2010, le Rallye de France a rencontré une popularité digne de l’enthousiasme suscité par le WRC en Argentine, au Mexique, en Finlande ou en Espagne. Plusieurs centaines de milliers de spectateurs avaient assisté au septième sacre de Sébastien Loeb et Daniel Elena, vainqueurs de la première édition. Contraint de quitter le rallye prématurément l’an dernier, l’équipage aux 74 victoires revient avec l’envie de gagner.

« Tout comme le public qui était là pour me supporter, j’étais déçu d’abandonner l’an passé, mais ce genre d’aléa fait aussi partie de la course », confirme Seb. « J’estime avoir une sorte de revanche à prendre ! Cette année, nous pouvons sceller le sort des deux championnats. Chez les pilotes, il n’y a plus que Mikko et moi qui pouvons remporter le titre. Évidemment, je préférerais que ce soit moi… et je vais m’y employer. Les calculs ne sont pas très compliqués à faire, puisque je serai sacré si je le devance mon équipier le week-end prochain. Comme les autres manches, cette épreuve a des spécificités qui font sa complexité. Même avec les chicanes artificielles qui jalonnent parfois le parcours, les spéciales sont parmi les plus rapides que nous ayons jamais disputées. Les changements incessants de revêtement rendent l’asphalte difficile à ‘lire’ et le travail des ouvreurs est essentiel dans la mesure où la route se salit énormément entre les deux passages. À plus forte raison s’il pleut… »

La pluie, le brouillard, les trajectoires rendues glissantes par la boue : Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen connaissent encore mieux ces ingrédients depuis leur participation victorieuse au Rallye Vosgien, le week-end dernier. « Cette expérience a été très formatrice. Je crois que je n’avais jamais piloté dans des conditions aussi difficiles sur asphalte », reconnaît le Finlandais. « Nous avons pu tester différents réglages pour adapter la DS3 WRC aux routes détrempées, humides et sèches rencontrées tour à tour. »

Troisième en Allemagne pour son premier ‘vrai’ rallye asphalte au volant de la Citroën, Mikko estime être sur une pente ascendante : « Même si ce n’est pas ma surface de prédilection, j’aime le tarmac et je suis impatient d’être au départ du Rallye de France ! En Allemagne, j’ai peu à peu compris comment adapter mon pilotage aux caractéristiques de la DS3 WRC. J’ai encore progressé la semaine dernière, nous allons vérifier où j’en suis. Pour être franc, je ne pense pas du tout au titre. Seb a été égal à lui même cette année et son avance est telle que je ne vois pas comment je pourrais le battre à la régulière. Mon objectif, c’est de continuer à progresser et de marquer des points qui permettraient à Citroën de remporter le Championnat du Monde des Constructeurs. »

Pour être sacré Champion du Monde à l’issue de ce rallye, Sébastien Loeb devra conserver 56 de ses 61 points d’avance sur Mikko Hirvonen. Chez les Constructeurs, le Citroën Total World Rally Team doit maintenir un écart supérieur à 86 points, contre 111 avant la manche française du WRC.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less