Motorsport

Ce que pensent les pilotes M-Sport avant la Suède

Rencontre avec l’équipe de choc composée de cinq pilotes

Recherche

Par

4 février 2013 - 07:37
Ce que pensent les pilotes M-Sport (...)

Mads Ostberg se confie avant l’épreuve suédoise :

Je suis vraiment confiant avant ce rallye. Nous avons eu de très bons tests vendredi passé qui nous permettrons de repousser les limites avec la voiture.

Les conditions seront semblables à ce que nous avons vécu en essai. On attend un peu de neige pour le week-end, mais si elle disparaît et que la terre s’y substitue, ça sera vraiment difficile. Cela veut dire que nous devrons vraiment nous occuper des pneus, car ils pourraient facilement perdre les clous.

Mais dans l’ensemble, je pense que nous sommes très bien préparés pour cet évènement et bien placé pour un bon résultat. Nous voulons gagner. C’est notre objectif et c’est ce pourquoi nous allons appuyer sur l’accélérateur.

Qu’en pense Evgeny Novikov ?

J’ai un très bon feeling avant l’épreuve. Nous avons eu une journée de test hier et je me réjouis des conditions qui sont vraiment spéciales. Les autres équipages m’ont dit qu’il fait vraiment froid et je suis impatient de me battre !

Nous allons devoir attendre et voir les conditions actuelles sur le rallye, mais je suppose que nous allons devoir travailler dur pour trouver le juste équilibre entre la vitesse et l’usure des pneus. C’est un rallye très rapide, il faut perdre le moins de temps possible tout en préservant ses pneus sur la terre et les pierres.

Nous avons montré lors du Monte Carlo que nous avions la vitesse pour rivaliser avec les meilleurs. Donc je suis prêt pour le combat et prêt à rapporter à la maison des gros points pour l’équipe.

Le médaillé olympique Nasser Al-Attiyah s’est déclaré heureux de revenir en WRC :

Je suis très heureux d’être de retour en WRC avec M-Sport, et je suis sûr que ça va être un rallye vraiment excitant. J’aime bien les rallyes d’hiver, mais à coup sûr ils sont très différents des types de surfaces que je connais, je suis plus habitué aux épreuves sur le sable !

Les conditions devraient être très difficiles, mais c’est la même chose pour tout le monde. Quelles que soient les spéciales suédoises, nous avons tous à surmonter les mêmes défis.

J’espère que l’un de mes collègues du Qatar M-Sport gagnera le rallye - ça serait top pour mon retour en WRC !

Thierry Neuville a exprimé ses craintes concernant la surface :

La neige est probablement la surface que j’affectionne le moins. J’ai participé qu’une fois à la Suède, l’année dernière année. Notre objectif était alors de finir le rallye. Nous roulions très prudemment sans être aussi compétitifs que nous l’aurions voulu. Cette année, ça sera beaucoup plus difficile. Nous devons finir, mais nous devons aussi faire preuve de rapidité pour obtenir un bon résultat pour l’équipe. Ça sera un beau défi, mais je suis impatient d’y être.

Nous avons pu voir un peu de terre sur certaines spéciales, ce qui signifie que nous devrons être très prudents. Si vous endommagez les clous dès le début d’une spéciale, vous n’allez pas seulement perdre du temps sur celle-ci, mais sur le reste des chronos de cette boucle.

C’est plus simple pour les pilotes quand il y a beaucoup de neige et des grands bancs de neige. Vous pouvez caler la voiture dessus dans les virages. Mais si vous dérivez là où il n’y en a pas, vous serez directement dans le fossé !

Le Finlandais Juho Hänninen se réjouit de retourner en Suède :

Nous avons fait des essais le vendredi 1er Février et tout va vraiment bien. La température était d’environ -15°C, et j’espère que ça restera comme ça. Les températures froides sont bonnes pour la route - surtout maintenant que la neige a déjà commencé de fondre. Si ça reste comme ça, je pense que nous aurons un rallye typiquement hivernal.

Avoir une couche de glace sur les spéciales nous aidera à préserver les pneus, surtout lors du deuxième passage. Ce sera une épreuve difficile, mais je crois, ou plutôt je l’espère, que les conditions seront beaucoup plus facile qu’elles ne l’étaient au Monte Carlo. Il n’y aura pas le choix des pneus, et ça rendra les choses un peu plus facile.

Il faut savoir que c’est un évènement lors duquel vous devez être rapide dès le début. Le rallye est si rapide que si vous êtes endormi dans les premières spéciales, c’est très difficile de reprendre le temps perdu.

Je n’ai plus couru ici depuis 2008, mais je suis très content de la voiture. Nous avons travaillé sur l’amélioration de quelques petites choses avec les réglages et tout se présente bien pour la semaine prochaine.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less