Formule 1

Zandvoort, le GP de la dernière chance pour Giovinazzi et Räikkönen ?

Les deux pilotes pourraient être remplacés l’an prochain

Recherche

Par Alexandre C.

1er septembre 2021 - 18:26
Zandvoort, le GP de la dernière (...)

Comme du reste au Hungaroring, Alfa Romeo de nouveau raté une occasion, en Belgique, d’inscrire de bons points : c’est plutôt Williams qui y est parvenue grâce à George Russell (surtout) et Nicholas Latifi (un peu), creusant l’écart au classement des constructeurs (3 points contre 20).

Désormais Alfa Romeo se doit s’entretenir ses faibles espoirs de dépasser à nouveau Williams. Cela passe par un bon résultat à Zandvoort ce week-end. La perspective d’un nouveau Grand Prix pourrait donner d’ailleurs une bonne occasion à Alfa Romeo de profiter d’une hiérarchie un peu nivelée.

19e en qualifications à Spa, Kimi Räikkönen pourrait annoncer sa retraite (forcée ?) dans une semaine à Monza. Le pilote le plus expérimenté de la F1 arrive – une fois n’est pas coutume – sur un nouveau circuit pour lui ce week-end. Dans quel état d’esprit ?

« C’est toujours intéressant de piloter sur un nouveau circuit, surtout s’il est basé sur un circuit de la vieille école comme Zandvoort. Il est trop tôt pour dire comment se dérouleront les courses ou quelles seront les sensations de la piste, mais cela signifie que nous devrons tirer le meilleur parti des séances du vendredi pour nous assurer d’arriver aux qualifications aussi préparé que possible. »

« À l’exception de l’apprentissage de la piste, le week-end est à peu près comme tous les autres, donc je ne m’attends pas à de grandes surprises. »

Antonio Giovinazzi voit lui aussi sa place sérieusement menacée pour l’an prochain, puisque Nyck de Vries et Valtteri Bottas pourraient bien former le prochain line-up à Hinwil. A Zandvoort, c’est donc le moment de faire parler la poudre pour lui, sur un circuit qu’il connait déjà quelque peu.

« Zandvoort est un endroit avec de très bons souvenirs pour moi : j’y ai fait un très bon week-end en 2015, lorsque j’étais en F3 - j’ai gagné la première course et terminé deuxième dans les deux autres - et plus tard dans l’année, j’y ai remporté les Masters de F3. C’était la dernière fois que j’ai couru aux Pays-Bas et c’est certainement un bon résultat avec le recul. »

« Ce week-end sera une toute autre histoire, c’est un week-end normal avec le défi supplémentaire de devoir apprendre le circuit avec cette voiture. Nous devons être prêts et optimiser ce que nous avons pour essayer d’obtenir un bon résultat. Ce serait un grand coup de pouce avant Monza. »

Après la course tronquée de Spa, Alfa Romeo avait sorti un communiqué taclant la gestion par la FIA de l’évènement, et compatissant envers les fans. C’est donc d’abord au public que pense aujourd’hui Frédéric Vasseur, le directeur d’écurie.

« Nous nous devons tous d’offrir au public un grand spectacle et un nouveau circuit. Celui de Zandvoort est exactement ce dont nous avons besoin pour une course spectaculaire. Même s’il ne s’agit pas d’un circuit entièrement nouveau pour la Formule 1, il l’est pour les voitures modernes et cela pourrait créer une certaine imprévisibilité. Quoi qu’il arrive ce week-end, nous devons être prêts et tirer le meilleur parti de toute opportunité. »

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less