Formule 1

Wolff minimise les tensions avec Hamilton du côté de son futur salaire

"L’aspect financier est toujours sur la table mais..."

Recherche

Par Olivier Ferret

12 décembre 2020 - 09:36
Wolff minimise les tensions avec (...)

Toto Wolff a tenu à minimiser les spéculations selon lesquelles ce sont les demandes salariales de Lewis Hamilton qui retardent la signature d’un contrat 2021 pour le septuple champion du monde.

Il se dit que Mercedes n’est pas disposée à répondre aux demandes de Hamilton au milieu de l’impact économique du coronavirus - en particulier avec un plafond salarial imminent à venir en Formule 1 pour les pilotes (d’ici à 2023).

Interrogé à ce sujet, le directeur de Mercedes F1 a admis à Abu Dhabi que "l’aspect financier est toujours sur la table."

"Cela fait toujours partie de la discussion et ce n’est jamais très amusant des deux côtés."

"Mais je dois aussi dire que, dans son cas, ce n’est pas un paramètre essentiel. Il s’agit davantage de la façon dont il se voit dans ce monde et comment ses processus de pensée fonctionnent."

"Hamilton a montré être autre chose qu’un pilote star. Il a une parole forte, il est influent. La chose importante pour Mercedes est de voir comment nous pouvons l’utiliser comme ambassadeur de la marque - combien de jours est-il disponible en dehors de la piste."

"Nous avons annoncé ensemble un programme pour accélérer la diversité, ce genre d’initiative est à prendre en compte dans son contrat global."

Wolff indique que les pourparlers finaux auraient dû commencer la semaine dernière, mais Hamilton s’est retrouvé à l’isolement et enfermé dans un hôtel de Bahreïn avec le Covid-19.

"J’ai pris en compte son état de santé et nous n’avons pas pu avancer. Mais nous sommes tout à fait d’accord sur les conditions générales. Maintenant, qu’il est sur pied, nous allons passer ce dernier Grand Prix et ensuite nous parlerons."

Wolff a aussi tenu à minimisé le risque que Hamilton, âgé de 35 ans, profite de l’occasion pour prendre sa retraite de manière soudaine comme Nico Rosberg en 2016, ou passer dans une autre équipe.

"De mon point de vue, rien ne l’empêche de continuer en F1, donc je suppose que c’est très probablement ce qui va arriver. Mais je n’exclurais rien, on m’a déjà surpris une fois !"

"Ensuite, je ne pense pas que Lewis voudra jamais conduire ailleurs en F1. Il veut encore finir certaines choses avec nous."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less