Formule 1

Williams F1 termine à d’anonymes 15e et 17e places

Une course complexe et à oublier pour l’équipe de Grove

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 octobre 2021 - 19:24
Williams F1 termine à d’anonymes 15e (...)

Williams F1 n’a pas eu voix au chapitre lors du Grand Prix de Turquie. George Russell a perdu des positions au départ qu’il n’a jamais réussi à regagner et termine 15e. Il explique que la course était très délicate sur le plan des conditions en piste.

"Ce n’était vraiment pas une course facile aujourd’hui" indique Russell. "Les 10 premiers tours se sont bien passés, mais quand le pneu intermédiaire a commencé à s’user sur la trajectoire sèche, c’est devenu de plus en plus difficile."

Le futur pilote Mercedes F1 explique toute la complexité des conditions : "Les conditions étaient assez uniques car, même si la ligne sèche apparaissait, la couverture nuageuse et la température ne permettaient pas de passer sur les slicks."

"Nous pouvons certainement apprendre quelque chose de la course aujourd’hui car, même si nous n’avions pas le rythme que nous aurions espéré, c’était très difficile pour tout le monde de le gérer."

Nicholas Latifi a franchi la ligne d’arrivée en 17e place et s’en veut après avoir commis une erreur en tout début de course : "Ma course a été gâchée par un tête-à-queue dans le premier tour et à partir de là, j’étais trop loin derrière pour essayer de récupérer le terrain perdu."

"J’ai également perdu beaucoup de temps en essayant de dépasser les deux Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin. Cependant, c’était mon premier Grand Prix complet sur le mouillé et c’était une bonne expérience. Évidemment, ce n’est pas le résultat que nous voulions, mais notre rythme était bon par moments."

"J’ai essayé de rattraper le temps que j’avais perdu, mais dans des conditions comme celles-ci, il faut être très réservé sur la façon dont on pousse. Cela fait partie de l’apprentissage, donc il y a encore des points positifs à tirer d’aujourd’hui, mais c’est frustrant car vous voulez toujours un résultat positif."

Dave Robson, directeur de la performance, explique la stratégie qu’a essayé d’appliquer son équipe : "Comme tout le monde, nous avons essayé de faire durer le pneu intermédiaire jusqu’à ce que la piste soit prête pour les slicks."

"Cependant, une fois qu’il est devenu évident que cela n’allait pas arriver, nous avons tous été confrontés à la décision de monter ou non un nouveau train de pneus intermédiaires."

"Comme [Esteban] Ocon et [Daniel] Ricciardo l’ont démontré, le fait de s’arrêter tôt ou de ne pas s’arrêter du tout a fait peu de différence pour la position d’arrivée, seules les voitures rapides qui sont parties loin de leur position logique ont vraiment progressé."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less