Formule 1

Victoire de ’Super Max’ Verstappen devant son public à Zandvoort

Hamilton est deuxième devant Bottas, confusion chez Mercedes F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 septembre 2021 - 16:34
Victoire de ’Super Max’ Verstappen (...)

Après plus d’un an d’attente, le voici enfin ! Le Grand Prix des Pays-Bas revient au calendrier de la Formule 1, un an et demi après son premier retour initialement espéré, et annulé à cause de la pandémie de Covid-19.

Max Verstappen a signé la pole position à domicile devant Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Le pilote Red Bull sera donc seul face aux deux Mercedes F1 et aura pour soutien unique Pierre Gasly, qualifié quatrième avec l’AlphaTauri.

Sergio Pérez s’est en effet qualifié 16e. Eliminé en Q1, le Mexicain s’élancera des stands car il a reçu un tout nouveau moteur, et Red Bull a décidé de lui installer une nouvelle spécification d’unité de stockage d’énergie.

Nicholas Latifi est lui aussi pénalisé pour un changement de boîte de vitesses consécutif à son accident en qualifications. Comme Pérez, le Canadien s’élancera des stands, et ils ne seront donc que 18 sur la grille.

A noter qu’Esteban Ocon s’élancera huitième, devant son équipier chez Alpine F1, Fernando Alonso. Les dix premiers de la grille s’élanceront avec des gommes tendres, ce qui pourrait donner un avantage crucial à George Russell, Lance Stroll et Lando Norris, qui sont qualifiés de 11e à 13e.

Aucun risque de pluie n’est à prévoir, ce qui est positif, tout juste une semaine après le fiasco de Spa-Francorchamps sous le déluge. En revanche, la chaleur de la piste pourrait mettre à mal les pneus et les pilotes, sur un circuit très exigeant.

14h45 : Une directive a été publiée par la FIA, expliquant que les pilotes ne devront pas encombrer la voie des stands. En effet, elle est très étroite à Zandvoort, et il ne faudra pas empêcher les autres pilotes de s’arrêter et repartir correctement.

Dans les faits, cela veut dire que les équipes, en cas de déploiement de la voiture de sécurité, ne pourront pas faire de double arrêt au stand, comme le fait par exemple Mercedes dans des situations de ce type.

14h47 : Interrogé par Canal+ sur la grille de départ, Pierre Gasly explique qu’il aidera Verstappen... à condition d’être en position de le faire : "On va faire notre course, et si on peut l’aider on le fera avec plaisir."

14h58 : George Russell, Lando Norris, Robert Kubica, Nikita Mazepin et Nicholas Latifi auront les pneus médiums au départ, et Sergio Pérez tentera de faire durer son premier relais en pneus durs.

Départ : Très bon départ des deux pilotes en première ligne ! Verstappen reste en tête devant Hamilton et Bottas !

Tour 1 : Aucun changement dans le top 6 du classement, mais Fernando Alonso a dépassé Esteban Ocon et Antonio Giovinazzi, qui a perdu trois places au profit des Alpine et de Daniel Ricciardo.

Tour 2 : Verstappen prend près de deux secondes d’avance en tête, et le peloton se stabilise dans le top 10. Russell annonce que Ricciardo perd de l’huile, reste à savoir s’il s’agit d’un réservoir trop rempli ou d’un problème. Mazepin a fermé la porte de manière limite à Mick Schumacher, ce qui n’arrangera rien chez Haas !

Tour 4 : L’écart entre les deux leaders est de 2"3, mais Hamilton commence à accélérer et à revenir dans les chronos de son rival. Derrière, Bottas est déjà à 2"4 de son équipier et possède 3"5 d’avance sur Gasly. Ce dernier a 3"2 d’avance sur Leclerc.

Tour 5 : Hamilton explique être déjà en difficulté avec ses pneus, et Schumacher rentre pour chausser des pneus durs. Il est possible que la stratégie gagnante soit en deux arrêts, tant la dégradation semble élevée.

Tour 7 : Ocon se plaint de la lenteur d’Alonso, après que les deux hommes ont failli s’accrocher à deux reprises. Ils sont en retard de 3"7 sur la Ferrari de Carlos Sainz. Devant, Verstappen a 3 secondes d’avance sur Hamilton. Sergio Pérez a fait un plat sur son pneu dur en ratant son freinage dans Tarzan, ce qui pourrait poser problème sur sa stratégie prévue.

Tour 9 : L’écart se stabilise en tête, et Bottas est à 3"5 de son équipier. Gasly est à 8 secondes de Bottas et devance Leclerc de 4"1. Sainz est à 3"8 de son équipier, et Alonso pointe désormais à 5"8 de Sainz, bloquant toujours Ocon, Ricciardo, Giovinazzi et Russell. Pérez s’arrête aux stands et chausse les gommes médiums ! Les gommes dures du pilote Red Bull avaient trop souffert dans le blocage de roue.

Tour 10 : Meilleur tour en course pour Hamilton, qui reprend deux dixièmes à Verstappen.

Tour 11 : Les écarts sont déjà conséquents en tête, puisque 38 secondes séparent Verstappen, leader, de Giovinazzi, qui occupe la dixième place. Vettel s’arrête au stand et repart en pneus durs.

Tour 13 : Sergio Pérez a signé le meilleur tour en course avec ses pneus médiums. Devant, l’écart se stabilise à 3 secondes entre Verstappen et Hamilton.

Tour 14 : En fond de classement, Mazepin s’est fait dépasser par Latifi, qui était parti des stands. Pérez est de retour derrière ce groupe de pilotes.

Tour 16 : Hamilton perd du temps sur Verstappen, en dépit d’un dernier tour à seulement 1 millième de seconde de celui du Néerlandais. Les deux hommes perdent en rythme lais restent plus rapides que leurs poursuivants. Bottas est à 7 secondes de Hamilton et Gasly à 15 secondes de Bottas.

Tour 19 : L’écart est toujours de 3 secondes et demie en tête, et en fond de peloton, Pérez prend la 16e place à Latifi. le Mexicain semble très à l’aise en médiums et entame une belle remontée, non sans avoir lui aussi fait les frais d’un décalage dangereux de Mazepin. Après Schumacher et Latifi, c’est le troisième pilote à subir une telle manœuvre de la part du Russe cet après-midi.

Tour 20 : Hamilton rentre en fin de tour, alors que son retard était passé à 4 secondes sur Verstappen.

Tour 21 : Hamilton ressort en médiums et fera donc certainement deux arrêts, il occupe la troisième place. Et Verstappen calque sa stratégie sur le Britannique, rentrant à son tour !

Tour 22 : Très bonne réaction de Red Bull, car Hamilton a signé deux meilleurs secteurs et leur écart est diminué de moitié, avec 2 secondes entre les deux hommes. Bottas est désormais en tête.

Tour 23 : Hamilton signe le meilleur tour en course et l’écart entre les deux hommes est de 1"6 ! Ils remontent à raison de presque deux secondes au tour sur Bottas.

Tour 24 : Mercedes semble avoir fait une bonne opération lors de cet arrêt, comme l’explique Peter Bonnington à Hamilton : "Bon travail Lewis, ça fait partie du plan". Pérez continue sa remontée à la 14e place, après s’être défait de Robert Kubica et Yuki Tsunoda. Bottas se plaint de vibrations.

Tour 25 : Gasly s’est arrêté aux stands et ressort septième. Bonnington explique à Hamilton que "comme prévu", la dégradation du pneu arrière gauche est le facteur limitant des stratégies.

Tour 27 : Mercedes veut ralentir Verstappen avec Bottas et faire une stratégie à un arrêt avec le Finlandais, qui prévient toutefois que ses pneus "s’effondrent, mais il y a encore de quoi faire quelques tours".

Tour 28 : L’écart entre Bottas et Verstappen est de 2"2, et Red Bull s’inquiète de la capacité du Néerlandais à dépasser, car Hamilton est à 1"4 de Verstappen. Plus loin, Giovinazzi, Russell et Stroll s’arrêtent.

Tour 29 : Bottas a désormais une seconde de marge sur Verstappen, alors que l’écart avec Hamilton est de 2"6. Gasly a dépassé Alonso à l’extérieur avec ses pneus médiums neufs pour le gain de la sixième place.

Tour 30 : Verstappen est dans les échappements de Bottas, et Hamilton revient, les 3 hommes se tiennent en moins d’une seconde !

Tour 31 : Verstappen a dépassé Bottas dans la ligne droite et prend la tête sous les hourras du public ! La mission du Finlandais est remplie puisqu’il laisse passer Hamilton, et l’écart est de moins d’une seconde entre les deux leaders.

Tour 32 : Verstappen a repris quelques dixièmes à Hamilton pour éviter que le Britannique ne puisse activer le DRS. Ricciardo s’est arrêté, tout comme Bottas, Ocon et Sainz ! Bottas repart troisième juste devant Leclerc, qui ne s’est pas encore arrêté. Sainz ressort septième en pneus durs, Ocon est dixième en médiums derrière Pérez, et devant Ricciardo en durs.

Tour 33 : Verstappen conserve 1"5 d’avance sur Hamilton, et Bottas roule plus vite que les deux hommes après son arrêt. Le Finlandais est en revanche ressorti en médiums, ce qui le condamnera à un arrêt supplémentaire.

Tour 35 : Bottas est à 23 secondes de Hamilton, ce qui est trop pour se retrouver devant Verstappen et son équipier lors des arrêts suivants. Le Finlandais doit au moins revenir de quelques secondes pour de nouveau faire le bouchon sur Verstappen au deuxième arrêt. Russell prend une pénalité de 5 secondes pour excès de vitesse dans les stands. Leclerc s’arrête et ressort cinquième en gommes dures. Lui devrait aller au bout avec ses pneus.

Tour 36 : Giovinazzi s’est arrêté une nouvelle fois et ressort 18e en pneus durs. Les difficultés de l’Italien le dimanche viennent gâcher sa très belle qualif. La mi-course est atteinte et aucune neutralisation n’est venue perturber la course.

Tour 37 : Un tête-à-queue de Vettel déclenche un drapeau jaune mais l’Allemand repart 17e. Il a forcé Bottas à passer à l’extérieur dans le banking du 3e virage mais tout s’est bien passé. L’écart avec Hamilton repasse à 24 secondes. Ils ne sont déjà plus que huit dans le même tour.

Tour 39 : L’écart est de 3 secondes entre Verstappen et Hamilton, qui viennent de prendre un tour à Norris et Pérez. "Ce ne sera plus long" avant l’arrêt, dit-on à Hamilton, tandis que Red Bull demande à Verstappen d’attaquer.

Tour 40 : Hamilton s’est arrêté, comme on pouvait s’y attendre ! Le septuple champion du monde ressort deuxième à 24 secondes de Verstappen, et 2"4 devant Bottas. Il ressort dans le trafic et Verstappen s’arrête à la fin du tour !

Tour 41 : Verstappen n’a pas fait le même choix de gommes que son rival et ressort en pneus durs ! Il conserve 3 secondes d’avance sur son rival.

Tour 42 : Hamilton a signé le meilleur tour en course en 1’13"292, mais l’écart semble stable à trois secondes. Ils sont désormais 10 dans le même tour, après l’arrêt des deux leaders.

Tour 44 : Norris fait son unique arrêt et ressort 11e derrière Ricciardo. McLaren ne semble pas pouvoir marquer plus d’un point ici, alors que Ferrari en inscrirait 18, ce qui créerait un très net écart au championnat. Mazepin abandonne sur panne mécanique.

Tour 45 : Hamilton ne revient pas sur Verstappen et critique ses pneus et la stratégie de Mercedes. Il envisage de rouler le plus vite possible pour changer en fin de course et tenter d’avoir le meilleur tour en course. Le Britannique semble presque faire son deuil d’une victoire.

Tour 47 : Ocon se plaint d’un problème dans un de ses freins avant. L’écart entre Verstappen et Hamilton est de 4 secondes, Bottas est à 8"5 de son équipier. Gasly est à 32 secondes du Finlandais et devance Leclerc de 7 secondes. Sainz est à 11 secondes de l’autre Ferrari et devance Pérez, septième, qui est sur un très mauvais rythme et fait face au retour des deux Alpine, qui sont collées dans ses échappements.

Tour 49 : Hamilton dit à la radio qu’il ne pourra pas aller au bout avec ce train de pneus, ce qui sera aussi le cas de Bottas. Pérez s’arrête et ressort 12e en gommes tendres. Alonso, Ocon, Norris et Ricciardo complètent pour l’instant le top 10 derrière les Ferrari.

Tour 50 : Hamilton a signé le meilleur tour en course et semble onc décidé à sprinter jusqu’à l’arrivée, avec un arrêt prévu. Il est à 3"2 de Verstappen.

Tour 51 : Tsunoda rentre aux stands et son équipe lui dit d’abandonner. Comme Mazepin, qui a connu une panne hydraulique, le Japonais abandonne. Schumacher se rate au virage 11 et ramène des graviers en piste.

Tour 52 : Hamilton se plaint d’un écart conséquent avec Verstappen mais est revenu à 2"5 de son rival.

Tour 54 : L’écart est à 1"6 entre Verstappen et Hamilton ! Le Britannique prévoit un arrêt de plus, mais va-t-il l’effectuer s’il parvient à passer son rival ?

Tour 56 : Mercedes ne prévoit plus d’arrêt pour son pilote, qui doit encore tenir 17 tours avec ses gommes. L’écart est de 1"8 sur Verstappen, et le Britannique prévoit d’attaquer jusqu’au bout, maintenant qu’ils sont sortis du trafic. Pérez prend la dixième place à Ricciardo : "On y va, qui est le suivant ?" a déclaré le Mexicain à la radio, galvanisé par ses pneus tendres.

Tour 59 : L’écart est de 1"7 entre Verstappen et Hamilton, mais ils reviennent sur des retardataires. Derrière, Bottas est troisième, loin devant Gasly et Leclerc.

Tour 60 : L’écart est repassé au-dessus des 2"5 avec les derniers retardataires dépassés, et Verstappen semble repartir à l’attaque, car il reprend énormément de temps à Hamilton. Ce dernier parle de pneus qui s’effondrent, et son rythme semble corroborer cette déclaration.

Tour 62 : Plus loin, Pérez est dans le sillage de Norris et semble prêt à prendre la neuvième place.

Tour 63 : L’écart est de 4"4 entre Verstappen et Hamilton. Red Bull dit à Verstappen que les pneus de son rival "ont l’air morts".

Tour 64 : Le rythme de Sainz est catastrophique, Alonso lui a repris 3 secondes dans le dernier tour, vraisemblablement à a suite d’une erreur.

Tour 66 : Pérez a dépassé Norris pour le gain de la neuvième place, non sans que le Britannique l’ait percuté à l’extérieur. Le Mexicain est désormais à 3 secondes d’Ocon, et à 6 secondes du duo Alonso / Sainz.

Tour 68 : L’écart est retombé à 2"9 entre Verstappen et Hamilton, le Néerlandais ayant perdu du temps dans les trois secteurs. Mais il reprend du temps dans le deuxième secteur et remonte à plus de 3 secondes d’avance, alors que Bottas rentre aux stands !

Tour 69 : Les trois hommes sont les seuls à être encore dans le même tour. Mercedes explique à Bottas qu’il ne doit pas aller chercher le meilleur tour en course, car Hamilton l’a toujours. L’objectif pour l’équipe était d’offrir la possibilité à Hamilton de laisser un arrêt libre à Hamilton.

Mercedes demande à Bottas d’abandonner sa tentative de meilleur tour, mais Bottas signe le meilleur tour en course malgré un ralentissement dans le dernier secteur !

Tour 70 : Hamilton est obligé de s’arrêter pour aller chercher à nouveau le meilleur tour en course ! L’arrêt se passe bien et il ressort en deuxième place.

Tour 71 : Alonso a passé Sainz et Pérez a passé Ocon.

Dernier tour : Hamilton se dirige vers le meilleur tour en course avec un très bon chrono !

Arrivée : Victoire de "Super Max" Verstappen devant son public en folie à Zandvoort ! Hamilton et Bottas complètent le podium, mais il soufflera certainement un vent de polémique chez Mercedes F1 après cette course.

Gasly est un excellent quatrième devant Leclerc, lui aussi très solide. Alonso devance Sainz et Pérez, qui inscrit 4 points. Ocon et Norris complètent le top 10.

Verstappen reprend la tête du championnat, tandis que Mercedes augmente son avance sur Red Bull chez les constructeurs !

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Max Verstappen Red Bull Honda RB16B 72 laps - 1h30m05.395s 2
02 Lewis Hamilton Mercedes W12 +20.932 3
03 Valtteri Bottas Mercedes W12 +56.460 2
04 Pierre Gasly AlphaTauri Honda AT02 +1 lap 1
05 Charles Leclerc Ferrari SF21 +1 lap 1
06 Fernando Alonso Alpine Renault A521 +1 lap 1
07 Carlos Sainz Ferrari SF21 +1 lap 1
08 Sergio Pérez Red Bull Honda RB16B +1 lap 2
09 Esteban Ocon Alpine Renault A521 +1 lap 1
10 Lando Norris McLaren Mercedes MCL35M +1 lap 1
11 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL35M +1 lap 1
12 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR21 +2 laps 1
13 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR21 +2 laps 2
14 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C41 +2 laps 2
15 Robert Kubica Alfa Romeo Ferrari C41 +2 laps 1
16 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW43B +2 laps 1
17 George Russell Williams Mercedes FW43B +2 laps 3
18 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-21 +3 laps 2
19 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda AT02 DNF 2
20 Nikita Mazepin Haas Ferrari VF-21 DNF 2

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less