Formule 1

Les chefs stratèges de Red Bull racontent leurs GP les plus intenses en F1

La Chine 2018 et le Brésil 2019

Recherche

Par Alexandre C.

5 septembre 2021 - 14:30
Les chefs stratèges de Red Bull (...)

Les victoires en Grands Prix se décident souvent sur le muret des stands ; quand il pleut, quand les conditions sont mixtes, ou quand une voiture de sécurité entre en piste, l’importance des chefs stratèges croît encore, et de leurs calculs et de leurs intuitions dépend souvent le résultat final d’un Grand Prix de F1.

Will Courtenay, à la tête du département « stratégie » de Red Bull Racing à Milton Keynes, et Hannah Schmitz, ingénieure stratège senior, ont confié leurs souvenirs les plus intenses en Grand Prix.

Commençons d’abord par Courtenay : quelle a été sa décision la plus difficile à prendre en Grand Prix ? Ou bien sa stratégie la plus réussie ? L’ingénieur raconte…

« L’une de mes plus grandes courses était en Chine en 2018 (photo). Environ deux tiers de la course étaient terminés lorsque la voiture de sécurité est sortie. Nous avons décidé de faire rentrer Max et Daniel dans les stands, mais tous les autres sont restés en piste. Il s’est avéré que ces arrêts aux stands, même si nous ne le savions pas à l’époque, étaient la bonne chose à faire. Cela a fait une énorme différence ; Daniel a pu dépasser toutes les voitures qui le précédaient et gagner la course. Max aurait probablement fait de même, mais il a eu une petite défaillance et a perdu un peu de terrain, mais grâce à cette décision, nous avons gagné la course et j’en suis très heureux. »

Quant à Hannah Schmitz, elle retient sans surprise le Grand Prix du Brésil 2019 : c’était grâce à elle que Max Verstappen avait pu contrer le rythme de la Mercedes de Lewis Hamilton, en le dépassant par deux fois notamment à la relance, après la voiture de sécurité - encore une fois, le Grand Prix préféré d’un ingénieur stratège est donc un Grand Prix marqué par une voiture de sécurité....

« Le mien serait le GP du Brésil 2019. C’est parce qu’on a dû abandonner notre avance et la tête du Grand Prix, pour rentrer aux stands sous la voiture de sécurité, il n’y avait que nous et Lewis Hamilton, donc il était clair qu’ils allaient faire le contraire de nous. Mais la décision était soit de rester en piste et d’essayer de défendre ? Ou de perdre la tête de course et essayer de la récupérer contre Hamilton ? Et ce n’est pas n’importe qui à qui vous laissez la place de leader ! J’ai pris la décision de rentrer aux stands, c’était la bonne décision et nous avons gagné la course. »

En récompense de leurs efforts, Courtenay et Schmitz ont tous deux pu monter sur le podium. Courtenay raconte d’abord sa " première fois " qui l’a beaucoup ému...

« C’était absolument fantastique de monter sur le podium. Ma première fois, c’était en 2011, donc ça fait un moment, mais c’était une surprise et évidemment un grand honneur d’aller le chercher, un frisson absolu. C’était Mark et Seb au Brésil, c’était un doublé aussi. »

Schimtz avait été elle récompensée par Red Bull et Christian Horner en étant autorisée à monter sur le podium, avec Max Verstappen, pour célébrer "leur" victoire au Brésil en 2019....

« Oui, c’était incroyable et je ne m’y attendais vraiment pas. Nous ne gagnions pas beaucoup de courses en 2019, donc la liste était petite et je ne pensais pas que je monterais sur le podium. J’ai été un peu surpris et j’ai pensé : ’Oh qu’est-ce que je fais ? où est-ce que je vais ?’ C’était incroyable et je n’arrêtais pas de regarder autour de moi pour pouvoir tout absorber. C’était un moment très spécial. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less