Formule 1

Une année blanche en F1 ? Jos Verstappen ne l’imagine même pas

Ce serait trop dévastateur pour la F1

Recherche

Par A. Combralier

2 mai 2020 - 14:17
Une année blanche en F1 ? Jos Verstappen

Et si la crise du coronavirus s’aggravait, avec une deuxième vague ? Et si finalement, aucun Grand Prix ne devait se tenir en 2020 ? L’hypothèse, pour extrême qu’elle soit, n’en est pas moins vraisemblable. Et elle mettrait certainement à terre l’économie du sport, dont une ou plusieurs équipes de F1.

L’ancien pilote de F1 Jos Verstappen, le père de Max, ne veut cependant pas croire à un pareil scénario, compte tenu de ses conséquences certainement dévastatrices…

« Il y aura certainement des pilotes qui conduiront. J’en suis convaincu. Un an sans course, c’est impossible, sinon les équipes vont vraiment disparaître et les gens vont perdre leur emploi. »

« Il y a tellement de contrats en jeu. Bien sûr, la santé est la chose la plus importante, mais il n’est pas question non plus de fermer toute l’économie pendant des mois. Chacun doit faire preuve de bon sens. Vous remarquez maintenant que les gens veulent organiser la résistance face au virus et relancer le monde. »

Pour sauver les meubles, la F1 envisage ainsi d’organiser plusieurs Grands Prix sur le même circuit, au Red Bull Ring et à Silverstone. Mais n’est-ce pas une rupture d’équité, dans la mesure où certaines équipes sont plus avantagées sur certains circuits ? Max Verstappen, l’an dernier, sur le Red Bull Ring, s’était ainsi montré très à son avantage.

« On peut effectivement voir les choses sous cet angle, mais peut-être que deux Grands Prix suivront à Silverstone et que Mercedes y a gagné ces dernières années » relativise Jos Verstappen.

« Le plus important est qu’à un certain moment, vous puissiez conduire. Ensuite, sans public, ce n’est pas différent. Et ils devront tester tout le monde bien à l’avance [pour le Covid]. »

« Quinze personnes travaillent sur une voiture de Formule 1 dans un espace raisonnablement restreint, donc vous ne pouvez pas vous tenir un mètre et demi à distance. »

« Une course sans journalistes a aussi un avantage pour Max : il n’a pas à donner autant d’interviews » tacle au passage, gentiment, le père du pilote Red Bull…

Contrairement à bien d’autres pilotes (Carlos Sainz, Sebastian Vettel, Lewis Hamilton…), Max Verstappen n’a pas à se soucier de son avenir contractuel dans cette situation, puisqu’il avait déjà prolongé pour Red Bull jusqu’en 2023. Jos Verstappen se félicite de ce bon coup…

« Si vous devez négocier un nouveau contrat dans cette situation, c’est une distraction. »

« Nous sommes très heureux chez Red Bull et je pense vraiment que nous sommes plus proches [de Mercedes] cette année que la saison dernière. Mais nous verrons bien. Max conduit toujours à la limite. C’est ce que les gens veulent voir. Sebastian Vettel et Lewis Hamilton sont un peu nerveux quand il conduit derrière eux. C’est pas sympa, ça ? »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less