Formule 1

Sao Paulo veut que la F1 ’respecte son contrat’ avec Interlagos

Le maire de la ville prévient Liberty Media

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 juillet 2020 - 14:22
Sao Paulo veut que la F1 ’respecte (...)

La Formule 1 a annoncé deux courses supplémentaires hier, au Mugello et à Sotchi, qui viendront s’ajouter aux huit déjà prévues. Pour la fin de cette saison perturbée par le Covid-19, il semble probable que Portimao, Hanoï, Bahreïn et Abu Dhabi soient ajoutés au calendrier, tandis que Imola et Hockenheim sont en stand-by si besoin de courses supplémentaires.

En revanche, il semble de plus en plus probable que la Formule 1 ne fasse pas escale sur le continent américain. Le GP des Etats-Unis devrait être bientôt officiellement annulé, le Canada est de plus en plus incertain, ne laissant que le Mexique et le Brésil.

Ce dernier connaît actuellement une situation sanitaire catastrophique et n’observe que peu de protocoles pour limiter la propagation du coronavirus, ce qui laisse difficilement penser que la F1 s’y rendra en fin d’année. Mais le maire de Sao Paulo, Joao Doria, a assuré vendredi lors d’une conférence de presse que la course se prépare normalement.

"Le circuit se prépare à recevoir la Formule 1, en respectant évidemment les protocoles sanitaires" a déclaré le Brésilien. "Les organisateurs savent que, n’importe où dans le monde, ils doivent obéir aux protocoles sanitaires de la ville."

Et Doria de prendre un ton un peu plus menaçant à l’encontre de la F1 : "En ce qui concerne cette année, le contrat doit être respecté. Il est nécessaire de rendre cela clair. Notre position est que le contrat doit être respecté."

Cette tension entre Sao Paulo et la F1 intervient au moment où Rio essaie de négocier son arrivée au calendrier, avec la construction d’un circuit dans le district de Deodoro. Mais Doria ne lâche rien pour la poursuite du GP dans sa ville.

"Nous continuons à parler à Liberty Media au sujet d ea possibilité de renouveler le contrat. Nous avons ici une piste qui est prête, établie, et considérée comme faisant partie des cinq meilleurs circuits au monde."

"Ce n’est pas contre Rio de Janeiro, mais ça n’a aucun sens de dépenser 170 millions d’euros pour construire un circuit dans une zone qui n’a pas d’approbation environnementale, au moment d’une pandémie, avec des manques de ressources dans le pays, qu’elles soient publiques ou privées."

"Nous continuons à discuter, et discuter encore avec Liberty Media, avec une vision privilégiant la volonté de renouveler ce contrat. Il n’y a pas de décision signée par Liberty, mais il y a un communiqué formel du gouvernement et de la ville."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less