Formule 1

Rosberg : Il y a tant d’histoires non dévoilées sur ma rivalité avec Hamilton

Dès 2014, ce n’était déjà plus pareil

Recherche

Par Olivier Ferret

11 mai 2020 - 13:29
Rosberg : Il y a tant d’histoires (...)

Après avoir décrit comment il a vécu l’arrivée de Michael Schumacher chez Mercedes F1 (à lire ici), Nico Rosberg est aussi revenu sur sa fameuse rivalité avec son ami d’enfance, Lewis Hamilton.

Le Britannique a rejoint l’Allemand au sein de l’équipe de Brackley début 2013, prenant la place du septuple champion du monde. Les premières années de collaboration se sont bien passées mais les tensions dues aux luttes pour le titre mondial, et quelques accrochages célèbres, ont eu raison de cette amitié. Les deux hommes ne se parlent d’ailleurs plus.

"Après avoir réussi à battre le coéquipier le plus difficile que j’aurais pu imaginer, Michael, Mercedes me dit que voilà Lewis Hamilton qui arrive," explique Rosberg.

"Dans ce cas, avec Lewis, il n’y avait aucune négativité dans mon esprit. Il était déjà champion du monde (avec McLaren) et il gagnait encore quelques courses de temps en temps. Et moi, j’avais pu signer ma 1ère victoire avec l’équipe Mercedes en 2012. J’ai donc pris ce défi comme il se devait."

"Pour notre première année ensemble, en 2013, c’était vraiment facile, parce que nous ne nous battions pas encore pour les victoires. Nous étions ce qu’on appelle des meilleurs amis l’un pour l’autre, et nous avons fait un début décent ensemble. Mais quand nous avons débuté 2014, là j’ai remarqué un changement dans son comportement."

"Quand vous commencez à vous battre pour des victoires et pour des titres, quand il y a tant en jeu, ce n’est plus pareil. Nous rêvions tous les deux de gagner le championnat avec Mercedes. C’était énorme."

"Alors on commence à faire des compromis, et les victoires en jeu ont compromis notre amitié. Il y a tant d’histoires qui n’ont pas été dévoilées sur notre rivalité. Cela remonte à bien avant les premiers accrochages en piste."

"Peut-être que dans 10, 20 ou 30 ans, nous commencerons à en parler."

Rosberg a aussi salué une des qualités de Lewis Hamilton en piste : son intelligence de course.

"C’est tout simplement incroyable de voir comment il positionne la voiture si intelligemment. Chaque fois que j’essayais de m’opposer à lui, de tenir bon ou de le dépasser, il réussissait toujours à rester dans la zone grise."

"Chaque fois que j’essayais, j’allais dans la zone qui n’est pas autorisée. Il est tellement habile pour rester dans la zone grise, sans jamais faire quelque chose qui soit à 100% sa faute. C’est une énorme force chez lui, ces batailles roue contre roue. L’une de ces forces qu’il possède parmi tant d’autres."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less