Formule 1

Norris se contente de sa cinquième place, Sainz est dépité

L’Espagnol perd gros à deux tours de l’arrivée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 août 2020 - 19:01
Norris se contente de sa cinquième (...)

Lando Norris a terminé cinquième du Grand Prix de Grande-Bretagne mais le Britannique n’était pas satisfait. En retrait derrière la Renault de Daniel Ricciardo, il a été étonné par le rythme de la Renault devant lui, mais se félicite tout de même du résultat.

"Je pense que c’était juste une course difficile" a déclaré Norris. "Nous n’avions pas le meilleur rythme aujourd’hui. Je ne pense pas que nous l’avions par rapport à hier. J’ai fait quelques erreurs au départ mais après ça, ce n’était pas mal."

"C’était difficile de garder Daniel Ricciardo derrière, on n’a pas pu faire grand chose, nous n’avions pas le rythme pour lutter avec Renault, ils étaient plus rapides que nous. Nous n’avons pas pu attaquer avec les pneus autant que nous le voulions. Mais après mon arrêt, j’étais à un bon rythme."

Du côté de Carlos Sainz, victime d’une crevaison alors qu’il se dirigeait vers la quatrième place, la frustration est énorme : "Nous savions que ça allait dépendre des pneus et il y a eu des crevaisons. Nous n’avons pas été chanceux pendant les trois ou quatre premiers week-ends. Aujourd’hui, on perd beaucoup de points. Je suis déçu, je ne vais pas mentir."

"Tout allait bien jusqu’aux deux derniers tours, donc je ne vais pas trop m’en vouloir. Nous faisons des progrès. La voiture est meilleure que l’an dernier. Nous sommes encore en difficulté en course et Renault va revenir en qualifications, mais aujourd’hui on devait finir devant eux. Nous avons encore du travail en rythme de course."

Lando Norris s’en prend à Pirelli, qui n’aide pas la F1 selon lui : "Dès le premier tour, on ne peut pas attaquer comme on le voudrait. Vous ne pouvez pas attaquer en sous-virant, dès que vous le sentez vous ralentissez. Si vous utilisez ce sous-virage au premier tour, vous avez du graining. Au quatrième ou cinquième tour, c’est fini."

"Vous êtes dans cette mauvaise situation où vous ne pouvez pas courir autant que vous le voulez, et vous finissez par avoir un problème comme beaucoup ont eu aujourd’hui, avec des pneus avant qui éclatent. Silverstone et les pneus avant ne se sont jamais bien entendus. Mais de nos jours, avec les charges mises sur l’avant gauche en F1, cela rend les courses difficiles."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less