Formule 1

Mick Schumacher a eu ‘peur’ de voir la saison de F2 reportée l’an dernier

A cause du coronavirus

Recherche

Par Alexandre C.

30 janvier 2021 - 11:24
Mick Schumacher a eu ‘peur’ de voir (...)

Mick Schumacher a continué d’emmagasiner du roulage en F1, ce vendredi matin et ce jeudi après-midi, au volant de la Ferrari SF71H de 2018. Sur cette monoplace vieille de deux ans, tout roulage demeure utile pour apprendre des procédures qui ne changent pas du tout au tout d’année en année…

Mick Schumacher pourra aussi et surtout s’appuyer, cette année avec Haas, sur l’expérience très formatrice de la F2. Mais l’ex-pilote Prema et champion de F2 ne veut pas trop s’attarder sur le passé… Dans une année si étrange, Mick Schumacher aura su faire la différence.

« Les gens dans le domaine du sport auto ont tendance à regarder vers l’avenir et non vers le passé, et cela vaut aussi pour moi. C’est une question de mentalité, car dans un environnement aussi compétitif, nous réfléchissons toujours à ce que nous pouvons faire de plus et à la manière de faire mieux. Mais peut-être que dans ce cas, on peut faire une exception, mais pas pour des raisons personnelles. La pandémie a vraiment touché tout le monde et a créé de graves problèmes pour beaucoup de gens. C’est pourquoi il me semble presque injuste de me réjouir de ce qu’a été 2020 pour moi, car pour être honnête, c’est la meilleure année depuis que je fais de la course, celle où le rêve que j’ai depuis mon enfance s’est réalisé. Maintenant, je peux dire que je suis prêt pour la Formule 1. »

« Il est vrai qu’au début de la pandémie, lorsque tant de pays ont imposé un confinement presque total, le sport n’était pas vraiment une priorité, et à juste titre. J’avais peur que ma deuxième saison en Formule 2 soit repoussée d’un an et avec elle, mon rêve d’arriver en Formule 1. Ensuite, nous avons commencé à courir en Autriche, mais j’ai eu un début de saison vraiment terrible. J’ai fait deux fois la même erreur, de sorte que j’ai pris très peu de points lors des deux premiers rounds. »

Y a-t-il eu un déclic, un moment-clef dans la saison 2020 de Mick Schumacher en F2 ?

« Il n’y en a pas eu un en particulier. La vérité est qu’après ce mauvais départ, nous n’avons pas perdu courage car nous savions que nous avions bien travaillé avec mon équipe Prema. Nous n’avons jamais perdu confiance dans l’idée que nous pouvions gagner et c’est ce qui s’est passé. Nous nous sommes concentrés et nous sommes restés unis, en travaillant dur pour rattraper le retard pas à pas. L’engagement, la confiance en soi, le travail d’équipe et le plaisir ont été les facteurs qui nous ont permis de remonter la pente et, au final, de remporter le titre, grâce notamment à des résultats constants. »

Puis est arrivée la consécration : l’annonce de sa signature chez Haas F1 en 2021... Comment Mick Schumacher a-t-il alors réagi ?

« C’était bon de voir que notre approche et les résultats que nous avons obtenus ont été récompensés de cette manière et je dois remercier la Ferrari Driver Academy de m’avoir fait confiance, dans la mesure où la décision a été prise avant même que le championnat ne soit décidé. Il était important d’avoir le soutien de la FDA, de pouvoir conduire des voitures de Formule 1, de parler avec des personnes très expérimentées et de sentir simplement que je faisais partie de la famille. »

La cerise sur le gâteau est venue à Bahreïn avec le titre acquis en F2 - alors même que Mick Schumacher savait qu’il serait en F1 l’année d’après.

« Même si je savais que j’allais courir en Formule 1, je voulais absolument gagner le titre, ce qui est normal, n’est-ce pas ? On fait la course, on veut gagner. Je n’ai jamais perdu la conviction que je pouvais le faire. Même si les dernières courses ne se sont pas déroulées comme je l’aurais souhaité, je voulais vraiment être champion, pour moi et pour l’équipe. Quand j’ai franchi la ligne à la fin de la dernière course, en toute sincérité, je n’étais pas du tout sûr de l’avoir fait et une partie de moi n’a pas osé fêter cela. Ce furent probablement les moments les plus intenses de ma carrière, au point que lorsque je suis arrivé au parc fermé et que j’ai vu l’équipe crier, j’ai eu besoin de quelques instants pour réaliser ce qui s’était passé. »

Après avoir connu les podiums en F2, Mick Schumacher connaîtra certainement le fond de grille avec Haas.... L’enthousiasme est cependant toujours là !

« J’ai hâte que la nouvelle saison commence, d’être sur la grille de départ pour ma première course aux côtés des meilleurs pilotes du monde. D’ici là, j’essaierai de m’amuser et de me préparer à ce moment, puis, lorsque les lumières s’éteindront, ce sera très excitant. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less