Formule 1

McLaren arrive avec de l’espoir mais sans certitude en Chine

Un circuit très différent de celui de Bahreïn pour Gil de Ferran

Recherche

Par A. Combralier

8 avril 2019 - 18:12
McLaren arrive avec de l'espoir mais (...)

McLaren sera-t-elle aussi performante à Shanghai qu’à Bahreïn ? Ou bien l’écurie anglaise retombera-t-elle quelque peu dans l’anonymat du milieu de grille ? Ce sera tout l’enjeu du Grand Prix de Chine.

Carlos Sainz avait failli dépasser Max Verstappen durant les premiers tours de piste à Bahreïn, avant de s’accrocher avec la Red Bull puis de déchanter. L’Espagnol n’a toujours pas vu l’arrivée d’un Grand Prix cette année. Jamais deux sans trois ? Il ne l’espère pas !

« J’arrive en Chine avec les batteries rechargées, prêt à me battre de nouveau. Notre rythme était solide à Bahreïn, à la fois en qualifications et surtout au départ de la course. Malheureusement, j’ai été percuté et j’ai dû abandonner en raison d’un problème à la boîte de vitesses . Mais je préfère retenir les points positifs de Chine. Le tracé assez hétérogène de Shanghai nous donnera une meilleure idée des performances de la MCL34. Le virage 1 est difficile, mais amusant les longues lignes droites vers le virage 14 devraient nous offrir quelques opportunités excitantes en course. »

« Ce sera aussi un immense honneur de participer à ce 1000e Grand Prix de F1. Ce sport, c’est ma passion depuis que je suis jeune, donc faire partie d’un événement aussi important, c’est une fierté pour moi. »

Excellent à Bahreïn, Lando Norris veut continuer à marquer le coup en Chine – et pas seulement parce qu’il s’agit aussi du 1000e Grand Prix, mais pour confirmer les impressions très prometteuses aperçues au Moyen-Orient.

« J’ai un casque exceptionnellement conçu pour la Chine, dans le cadre des célébrations du 1000e Grand Prix. C’est vraiment excitant de participer à cette occasion spéciale, pour mon 3e Grand Prix de F1 seulement. Une autre course et un autre circuit ! »

« J’ai hâte de rouler à Shanghai pour la première fois. Je me suis beaucoup entraîné dans le simulateur, donc je suis excité de piloter sur cette piste pour de vrai. Le dernier week-end s‘est bien passé pour nous à Bahreïn. Je vais essayer de continuer sur cette lancée en Chine. De ce que j’ai vu, le circuit semble amusant, donc j’espère que nous verrons plus de spectacle et de dépassements. »

Gil de Ferran, directeur sportif de McLaren, estime que le Grand Prix « posera un nouveau défi » à la monoplace anglaise.

« Un circuit urbain en Australie, de même qu’une course nocturne à Bahreïn, ont bien convenu à la MCL34. Cependant le circuit de Shanghai a des caractéristiques très différentes des circuits précédents, ce qui pourrait de nouveau bouleverser la hiérarchie entre les équipes. Nous allons, de toute façon, essayer de maximiser chaque journée du week-end, pour, je l’espère, franchir un pas en termes de performance. »

« Nous célébrerons aussi le 1000e Grand Prix de F1, une réussite fantastique qui prouve la longévité de ce sport. McLaren est fière d’avoir participé à presque 85 % de ces courses, de faire partie de cette histoire. Cap sur le 2000e ! »

McLaren

expand_less