Formule 1

Liberty pourrait acheter d’autres actifs pour renforcer la position de la F1

D’autres sports ? Des plateformes digitales ?

Recherche

Par A. Combralier

10 mai 2020 - 17:08
Liberty pourrait acheter d’autres (...)

Greg Maffei, le PDG de Liberty Media et supérieur de Chase Carey, a été interrogé par des investisseurs, forcément inquiets au vu de la situation actuelle, lors d’une conférence téléphonique.

Maffei a tenu à apporter un discours optimiste devant des analystes exigeants, en félicitant au passage la gestion de la crise effectuée par Chase Carey pour la Formule 1.

Maffei cite notamment l’organisation des GP virtuels pour souligner combien la F1, même en cette période particulière, a su montrer son potentiel.

« La F1 a fait un excellent travail pour naviguer à travers cette crise et en travaillant sur le calendrier 2020. Ils prévoient de démarrer début juillet en Autriche. »

« Vous avez aussi tous regardé le GP virtuel du week-end dernier [3 mai]. Il y a eu une bataille épique entre Alex Albon et Charles Leclerc. Ils se sont dépassés et repassés plusieurs fois, et Albon a finalement remporté la victoire. »

« Les résultats finaux ont mis en lumière la nouvelle génération de pilotes de F1, Albon, Russell et Leclerc : des pilotes passionnants et qui vont le rester pendant de nombreuses années. »

A plus court terme, les investisseurs sont cependant plus intéressés par la liquidité du sport que par les Grands Prix virtuels. Sur ce plan-là, Maffei a aussi rassuré : les récents transferts d’actifs, internes à Liberty Media, ont permis à la F1 de disposer de plus d’un milliard en cash pour payer les équipes et assurer leur survie.

« Nous avons évidemment une grande confiance dans notre trésorerie au sein du Formula One Group. Et nous n’avons certainement pas eu besoin, dans l’intervalle, de l’argent supplémentaire que nous avions mis dans notre besace avant la ré-attribution des actifs. Nous n’avons pas besoin de cet argent aujourd’hui. »

« Nous sommes satisfaits de la réaction du marché boursier depuis. Toutes les actions ont surpassé les prévisions depuis que nous avons fait cette annonce. »

Pour renforcer encore la position de la F1, Maffei et Liberty Media envisagent-ils d’acheter un autre sport auto (la Formule E ? l’IndyCar ?) afin de créer des synergies ? Voire de faire un autre achat, en dehors du sport automobile, mais présentant des complémentarités avec la F1 (une plateforme digitale par exemple) ? Cette hypothèse a été clairement évoquée par Maffei…

« Ecoutez, nous avons examiné certains actifs dans le domaine des sports automobiles qui ont fait l’objet de transactions. Nous continuerons à examiner les actifs qui se trouvent dans ce domaine. Je ne veux pas que nous… notre objectif est de créer une F1 solide, et si nous voyions une opportunité incroyable, en dehors des sports automobiles, qui présenterait des synergies et une opportunité géniales… Alors nous regarderons cela, bien sûr. »

« Nous continuons à évaluer les besoins du business, mais nous voulons absolument être opportunistes et trouver des actifs synergiques que nous pouvons ajouter. Et nous pensons que nous sommes bien placés pour le faire. »

« Mais notre objectif est d’essayer de créer des choses qui soient centrées autour de la Formule 1, en exploitant l’écosystème de la Formule 1 pour y apporter des actifs avec une valeur synergique. Ce serait donc notre première priorité. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less