Les statistiques après le Grand Prix des États-Unis

Verstappen égale le nombre de victoires en une saison

Recherche

Par Alexandre C.

24 octobre 2022 - 18:22
Les statistiques après le Grand Prix (...)

Comme après chaque Grand Prix, il est temps de découvrir les statistiques les plus marquantes, les records qui ont été battus, les séries remarquables toujours en cours ou bien qui se sont arrêtées net lors du dernier week-end…

Les qualifications

Carlos Sainz a signé ce samedi sa 3e pole – et la première de Ferrari sur le circuit d’Austin.

Max Verstappen est parti en 2e place – une position qui porte chance, puisque lors de 4 des 6 derniers Grands Prix avant celui-ci, le 2e au départ était 1er à la fin du premier tour. Et la statistique s’est de nouveau confirmée ce dimanche !

Toutes les courses à Austin (depuis 2012) ont été gagnées depuis la première ligne : série qui se prolonge.

Jamais Mercedes n’avait eu ses deux voitures s’élançant dans le top 4 cette année.

5e sur la grille, Stroll a égalé la meilleure position de départ pour une Aston Martin F1 cette année (Sebastian Vettel aussi 5e à Spa).

Ce n’est que la 3e Q3 du Canadien cette année.

Alexander Albon n’a manqué la Q3 que pour 27 millièmes !

Daniel Ricciardo a subi sa 3e élimination en Q1 lors de ces 5 derniers courses. Ouch.

C’est seulement la 2e élimination de Mick Schumacher en Q1 lors des 7 derniers Grands Prix.

La course

Red Bull a remporté son 5e titre au championnat des constructeurs.

L’équipe de Milton Keynes se rapproche ainsi des 7 titres de Lotus, des 8 de McLaren et de Mercedes, et des 9 de Williams. Ferrari reste bien devant – avec 16 titres.

C’était aussi la 8e victoire consécutive de Red Bull en Grand Prix (record de 9 en 2013).

Max Verstappen a remporté sa 13e victoire de l’année. Il égale donc le record de victoires en une saison, détenu par Michael Schumacher (2004) et Sebastian Vettel (2013). Ce record pourrait tomber dès la prochaine course à Mexico.

Max Verstappen a gagné deux courses sur le sol des USA cette année : à Miami et Austin. C’est le premier pilote de F1 à s’imposer deux fois en terre américaine depuis Alan Jones en 1981 (Long Beach & Las Vegas).

Le Néerlandais en est à 33 victoires en F1 (son numéro fétiche)… soit autant que le total de tous les pilotes américains combinés en F1.

Lewis Hamilton a pris son 307e départ en F1. Il devient le 4e le plus capé de l’histoire, derrière Fernando Alonso, Kimi Räikkönen et Rubens Barrichello.

Le Britannique a toujours fini dans le top 4 à Austin – un Grand Prix qui a lieu depuis dix ans.

Il n’avait jamais terminé aussi proche de la tête de course (5 secondes) cette année.

Charles Leclerc en est à 5 podiums consécutifs, sa plus longue série en carrière se prolonge. C’est aussi son premier podium à Austin.

George Russell a réussi son 16e top 5 de l’année.

Sebastian Vettel a pu mener quelques tours en course, dépassant ainsi le total de 3500 boucles en tête durant sa carrière. C’est le 3e plus haut total, derrière Lewis Hamilton et Michael Schumacher.

Kevin Magnussen a permis à Haas de marquer des points pour la première fois depuis 7 courses (pire série qui était en cours sur la grille).

C’est seulement la 2e fois de son histoire que la seule team américaine en F1 marque des points aux USA (10e place de Romain Grosjean à Austin en 2016).

Yuki Tsunoda a mis fin à une série de 13 Grands Prix sans points (pire série qui était en cours).

Ces deux derniers Grands Prix, Carlos Sainz n’a parcouru… qu’un seul tour. Il avait aussi abandonné au premier tour à Melbourne et à Imola.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos