Formule 1

Les présentations insolites de la F1 : Jordan en 2002

Un partenariat avec DHL célébré en grande pompe

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 février 2021 - 14:11
Les présentations insolites de la F1 (...)

En cette période de présentations, lors desquelles les équipes cherchent à se démarquer malgré la distanciation sociale et des événements majoritairement en ligne, nous revenons sur des lancements de monoplaces qui ont marqué la F1, que ce soit par leur aspect inédit, ou par le spectacle proposé par les équipes.

L’équipe Jordan était réputée pour le glamour qu’elle apportait à la F1, et ses lancements étaient souvent l’occasion de campagnes liées à son sponsor des années 90 et du début des années 2000, le cigarettier Benson & Hedges.

Mais après la réduction de l’engagement de ce dernier, l’équipe Jordan a conservé sa couleur jaune, devenue alors emblématique depuis 1997, en recrutant un partenaire venu d’un tout autre monde, celui de la logistique.

Il s’agissait de DHL, un des mastodontes du transport et de la messagerie, et Jordan ne manqua pas la possibilité de jouer de ce secteur pour faire une présentation en grande pompe de sa toute nouvelle monoplace.

"Une livraison urgente pour M. Jordan"

Les journalistes furent conviés le 22 février 2002 à l’aéroport de Bruxelles, dans le hangar principal de DHL. La présentation de l’aspect commercial de l’équipe débuta par une séance de questions-réponses sur les ambitions de l’équipe irlandaise cette année-là, avec la présence de Giancarlo Fisichella et Takuma Sato.

Mais c’était évidemment trop peu intéressant pour le fantasque Eddie Jordan, qui avait prévu plus grand. La séance de questions-réponses et la présentation de l’équipe furent interrompues par un message résonnant dans le hangar.

"Une livraison urgente pour M. Jordan", indiqua la voix dans les haut-parleurs. La vidéo d’un survol d’Airbus A300 aux couleurs de DHL fut diffusée, tandis que le jeu de sons et lumières s’activait dans le hangar.

Puis l’A300 en question (photo ci-dessus) fit son apparition par le bout du hangar et se rapprocha des invités du jour, qui virent ensuite des employés de DHL littéralement livrer une monoplace bâchée sur un chariot élévateur, par la porte latérale de l’avion.

C’était la Jordan EJ12, monoplace toute nouvelle, conçue pour rebondir après deux exercices décevants. L’équipe manquait en effet de performance et de fiabilité depuis sa phénoménale saison 1999 et espérait retrouver l’avant du peloton.

Après la présentation, effectuée à même le chariot élévateur, la monoplace fut chargée de nouveau dans l’A300 et envoyée à Londres, où elle fut ensuite transférée pour l’Australie, où se tenait le Grand Prix de l’année une semaine plus tard.

Une présentation plus impressionnante que l’EJ12

Malheureusement, la saison 2002 fut compliquée pour Jordan. L’équipe n’inscrit aucun point avant la sixième manche et se mit hélas en évidence par des incidents évitables et dommageables.

Sato eut un accident dès le début du week-end à Melbourne (photo ci-dessous), ce qui fut la pire manière de commencer la saison. Lors de la deuxième course, en Malaisie, il accrocha l’arrière de Fisichella et causa l’abandon des deux monoplaces de l’équipe.

Il fallut attendre le Grand Prix d’Autriche, sixième manche de la saison, pour que Fisichella termine cinquième et inscrive deux points. Et ce fut lors de ce même Grand Prix que Sato fut percuté par la Sauber en perdition de Nick Heidfeld, le blessant à la jambe et l’envoyant à l’hôpital.

Fisichella récidiva à deux reprises et inscrit un autre point en Hongrie, tandis que Sato sauva sa première saison au Japon avec une cinquième place. Les neuf points inscrits envoyèrent Jordan à la sixième place du classement.

Pas encore catastrophique, la destinée de Jordan semblait tendre indéniablement vers des grosses difficultés. La victoire de Fisischella au Brésil l’année suivante fut quasiment le chant du cygne pour le team qui fut racheté en 2006.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less