Les pilotes confirment après Imola qu’il est plus facile de suivre à bord des nouvelles F1

Ce sont les pneus qui poseraient en revanche le plus de problème

Recherche

Par Paul Gombeaud

26 avril 2022 - 10:53
Les pilotes confirment après Imola (...)

La Formule 1 a introduit un nouveau règlement aérodynamique cette saison afin de permettre aux pilotes de se suivre plus facilement les uns les autres pour proposer davantage de spectacle et de dépassements.

Et à en croire les trois pilotes qui étaient présents sur le podium à Imola, la mission a été accomplie : il est en effet bien plus facile de suivre un concurrent à bord de ces monoplaces. En revanche, les nouveaux pneus Pirelli ne seraient pas d’une grande aide, au contraire.

Vainqueur en Emilie-Romagne, Max Verstappen confirme "qu’il est plus facile de se suivre. Au moins il n’y a plus ces moments où la voiture se met soudainement à sous-virer ou survirer massivement. Mais ça reste compliqué de suivre dans les virages, ce sera toujours ainsi en Formule 1. Mais c’est mieux, je le ressens."

"Ce sont les pneus qui posent problème. Lorsque vous êtres proche d’une autre voiture, ils se mettent à surchauffer. Nous travaillons étroitement avec Pirelli pour voir avec eux ce que nous souhaitons voir s’améliorer. Mais c’est difficile pour eux aussi car il y a un nouveau concept de pneus cette année et ils n’ont fait que peu d’essais."

S’il y a eu peu de dépassements à signaler à Imola, Sergio Perez a tenu à rappeler que les conditions météo n’avaient pas aidé : "Ca s’est amélioré, c’est une certitude. Mais nous avons vu ce weekend qu’il était difficile de dépasser car il n’y avait qu’une seule trajectoire sèche. C’était pareil lorsque nous passions un retardataire, rouler dans la zone humide était très délicat."

Lando Norris valide les propos des pilotes Red Bull. Pour se suivre, ces nouvelles voitures sont "bien mieux. C’était ce que la F1 souhaitait et ça fonctionne. Je pense que les spectateurs assistent à de meilleures courses cette année que lors des saisons précédentes. Mais comme Sergio l’a dit, c’était compliqué ce weekend à cause de la piste qui était humide."

"Je ne pense pas avoir utilisé le DRS une seule fois ce weekend et je ne peux pas dire grand chose à ce sujet, mais je suis dans l’ensemble heureux des changements qui ont été apportés."

"Ce qui empêche de se suivre de plus près sont les pneus à l’heure actuelle, en course j’ai dû en prendre soin en permanence et même durant les qualifications. Il y a du survirage lorsque vous suivez et c’est probablement ce qui empêche de voir davantage de dépassements. Mais comme Max l’a dit, Pirelli travaille dur pour améliorer ça. C’est la première saison avec ces pneus, je suis donc convaincu qu’ils seront meilleurs l’année prochaine."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos