Leclerc et Sainz : des styles de pilotage aussi différents que précieux pour Ferrari

Mekies évoque les différences utiles entre ses pilotes

Recherche

Par Alexandre C.

25 janvier 2022 - 18:03
Leclerc et Sainz : des styles de (...)

Ferrari dispose-t-elle de la paire de pilotes la plus équilibrée et efficace du plateau ? Quoi qu’il en soit, Carlos Sainz et Charles Leclerc ont fini à très courte distance l’un de l’autre au championnat l’an dernier (5,5 points).

Mais au-delà de la performance pure, le retour des deux hommes, leurs commentaires, sont également très précieux pour Ferrari, d’autant plus qu’ils se complètent de la plus belle des manières. Ce qui sera très utile dans la perspective du nouveau règlement aérodynamique, avec un fort taux de développement à attendre.

« Nous bénéficions d’un feedback de très haute qualité de leur part » a ainsi confié Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari.

« C’est l’un de nos points forts, non seulement parce qu’ils savent décrire ce qu’ils ressentent, mais aussi parce qu’ils ont la volonté et la motivation de travailler avec nous pour trouver des solutions différentes. »

Mekies confirme que les styles de pilotage de Charles Leclerc et de Carlos Sainz sont différents : le premier aime un arrière un peu plus vif et sensible notamment.

Cette divergence n’est pas une faiblesse selon Mekies, mais permet au contraire à Maranello de trouver des voies utiles de développement.

« Ils utilisent des mots différents, ce qui nous permet de faire des rapprochements. Et ils ne sont pas toujours d’accord, ce qui nous encourage à voir les choses de manière plus large. »

« La complémentarité de Charles et Carlos n’a rien à envier aux autres pilotes du plateau. Le fait qu’ils conduisent d’une manière différente, qu’ils utilisent les pneus différemment, nous aide énormément à comprendre. »

Mekies assure également faire autant confiance au retour de Carlos Sainz qu’à celui de Charles Leclerc, et ce même si ce dernier est désormais "l’ancien" de l’équipe.

« Carlos s’est acclimaté très rapidement, si l’on se réfère à la performance de Bahreïn lors de la première course. »

« Y avait-il plus à venir ? Oui, beaucoup plus. Donc le point de départ était excellent. »

« Mais la F1 est telle maintenant que vous avez besoin de deux ans, trois ans et vous voyez cette [progression] du début à la fin de la saison. Il y a un niveau de confiance, un niveau de compréhension, quand vous faites un choix, quand il donne un feedback développé. »

Enfin sur un plan plus personnel, les relations entre Charles Leclerc et Carlos Sainz sont également au beau fixe : sans être les meilleurs amis du monde, les deux cohabitent en très bonne intelligence sur et hors de la piste.

« Je ne sais pas s’ils sont amis ou non, mais ce que je peux vous dire, c’est que le niveau de respect, le niveau d’envie de travailler ensemble, et la somme de leurs connaissances techniques, est énorme. Ils partagent tous les deux la même volonté de pousser l’équipe à se redresser. »

« La façon dont ils travaillent avec nous, la façon dont nous les avons intégrés, le poids qu’ils apportent est un avantage compétitif très significatif. »

« Nous ne voulons pas nous arrêter là. Nous voulons développer cela parce que nous pensons qu’il y a plus à venir aussi. Mais c’est certainement l’un des points forts que nous avons. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos