Formule 1

Le projet ’Campos’, une nouvelle équipe avec Wehrlein titulaire en 2021 ?

Les négociations seraient déjà bien avancées

Recherche

Par A. Combralier

3 octobre 2019 - 12:59
Le projet ’Campos’, une nouvelle (...)

Après Panthera Team Asia, une autre équipe ambitionne de faire ses débuts en F1 à l’horizon 2021. Cette équipe serait soutenue par MIM – Monaco Increase Management – une entreprise monégasque, et se construirait sur les fondations de Campos, un team qui évolue aujourd’hui en formules juniors.

Un projet Campos avait déjà été envisagé en 2010, mais ses partenaires avaient finalement jugé l’option HRT plus ambitieuse, avec le dénouement que l’on sait.

Une conférence de presse a eu lieu à Monaco pour expliquer le sens et l’ambition de cette initiative. Les promoteurs du projet Campos ont notamment souligné l’intérêt de Chase Carey pour la présence d’une équipe espagnole en F1, qui « comblerait le vide » de la retraite de Fernando Alonso et permettrait d’inscrire le Grand Prix d’Espagne dans la durée.

Les organisateurs ont également cité les autres atouts du projet : le soutien de la Fédération espagnole, les installations existantes de Campos Racing, et l’expérience de l’équipe en particulier.

Salvatore Gandolfo, le PDG de Campos, et Adrian Campos, le fondateur de l’équipe, ont d’ores et déjà engagé un directeur technique, Peter McCool (ancien de Super Aguri), et Ben Wood (ex- Prost F1 et Mercedes), comme chef aérodynamicien. L’équipe aérodynamique aurait déjà lancé une étude préliminaire portant sur la conception d’une monoplace répondant au règlement 2021.

L’entreprise MIM, fondée en 2018, aurait déjà son line-up à l’esprit ; en effet la structure chapeaute Pascal Wehrlein, un ancien de la F1, et Alex Palou, qui a roulé avec Campos en GP3 et F2, et qui réussit une belle saison en Super Formula (3e place au championnat).

Selon MIM et Campos, le projet serait maintenant « en phase avancée de négociations avec les équipes de F1 et les motoristes, pour mettre en place le meilleur partenariat possible » en vue de 2021.

« Rejoindre la F1 en 2021 serait un projet de long-terme » a ajouté Salvatore Gandolfo.

« Nous savons qu’un gros défi nous attend, mais nous avons une équipe d’experts travaillant jour et nuit, et une solidité financière – demandée par la FIA- pour faire ce de projet un succès. »

« Avec les budgets plafonnés, la nouvelle redistribution des revenus et le nouveau règlement sportif et technique, il existe une opportunité formidable pour les plus petites équipes d’être compétitives en F1, afin de rendre le championnat de nouveau plus intéressant et équilibré. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less