Latifi a vécu ’beaucoup d’émotions’ durant son dernier weekend en F1

Le Canadien a "profité au maximum" à Abu Dhabi

Recherche

Par Paul Gombeaud

12 décembre 2022 - 16:04
Latifi a vécu 'beaucoup d'émotio

Après trois saisons globalement difficile chez Williams F1, Nicholas Latifi disait probablement adieu à la Formule 1 au soir du Grand Prix d’Abu Dhabi il y a quelques semaines. Le pilote canadien est d’ailleurs revenu sur ce qu’il avait ressenti durant ce dernier weekend dans le paddock.

"Depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi, les gens me demandent si j’ai vécu un weekend riche en émotions alors qu’il s’agissait peut-être de mon dernier en F1. Voici donc mon ressenti."

"La vérité est qu’il y a eu beaucoup d’émotions différentes. Mais avant tout, je voulais essayer d’en profiter au maximum afin de tirer le plus possible de cette opportunité. Je ne voulais pas me préoccuper des choses qui m’avaient frustré ou stressé pendant la saison."

"Au lieu de ça, la routine habituelle du jeudi avant la course devenait une série de moments à savourer. Les interviews dans ls médias, le briefing avec les ingénieurs, la reconnaissance de la piste ou simplement le fait de travailler avec les membres de l’équipe Williams, ces gens avec qui j’ai développé de bonnes relations. C’étaient de bons moments."

"La soirée du jeudi était également spéciale avec ce diner pour fêter la carrière de Seb (Vettel). C’était l’idée de Lewis (Hamilton) de l’organiser avec les 20 pilotes. Nous avons plaisanté et partagé des anecdotes, nous avons bien discuté et parfois échangé de siège pour parler avec tout le monde. Nous avons fait des photos, Seb a dit quelques mots et c’était un bon moment. Il y avait un véritable esprit de camaraderie autour de la table."

"Le samedi matin, je rejoignais l’équipe pour mener les discussions habituelles, durant laquelle Jost (Capito) réunissait tout le monde pour nous faire part des dernières nouvelles et des développements. Je profitais de cette opportunité pour dire quelques mots et adresser mes remerciements."

"Bien sûr, mon temps passé chez Williams n’a pas été facile parfois et il en va de même pour l’équipe. Nous essayons tous d’extraire le maximum de la voiture et tout le monde a fait des sacrifices, avec toutes ces heures de travail passées loin des familles. Je voulais les remercier de leurs efforts et leur souhaiter bonne chance pour le futur. Ils méritent de bonnes choses et souvent, les résultats ne reflètent pas les efforts fournis."

"Avant la course, mon ingénieur disait quelques mots très gentils et c’était très agréable. Puis avant de monter dans la voiture, il y avait des embrassades avec l’équipe pour remercier tout le monde. Je prenais un départ prudent, mais ma course se terminait suite au contact avec Mick (Schumacher). L’aileron arrière était endommagé mais c’est finalement un problème électrique qui me forçait à abandonner. Ce n’était pas génial de finir la course de cette façon, surtout aussi près du but. C’était une fin discrète dans tous les sens du terme, puisque le problème électrique faisait que je ne pouvais même plus parler à l’équipe dans la radio."

"Ma petite amie Sandy est l’un de mes plus grands soutiens, elle était là lorsque je suis sorti de la voiture et m’a rejoint pour les activités médiatiques que je devais tenir après la course. Le débriefing du Grand Prix était une nouvelle opportunité de remercier toutes les personnes qui ont joué un grand rôle à l’usine. Qu’il s’agisse de mon stratégiste personnel ou de mon ingénieur pneumatique, il y avait beaucoup de gens qui travaillaient dur en coulisses."

"A la fin du debriefing, de nombreux membres de l’équipe me faisaient une surprise en amenant l’aileron arrière que j’utilisais lors du Grand Prix de Hongrie 2021, lors duquel je marquais mes premiers points en F1, ils l’avaient tous signé et c’était très cool !"

"Pendant que je remballais mes affaires, je donnais quelques pièces de mon kit de course à des membres de l’équipe qui faisaient partie du groupe de base de la voiture n°6. Il y avait de l’émotion alors que je faisais mes adieux, à ma façon et selon mes propres termes. Je quittais le circuit tard mais c’était un processus important, je ne voulais pas me précipiter."

"Enfin, je rejoignais Alex (Albon) et George (Russell) pour le diner. Nous retournions au restaurant où nous avions eu la soirée avec les autres pilotes car nous l’avions tant apprécié. Notre petit groupe devenait finalement massif et nous passions une excellente soirée. Sandy et moi sommes restés quelques jours de plus à Abu Dhabi après ça, puis nous sommes retournés à Londres."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos