La Mercedes F1 W13 en forme à Mexico : feu de paille ou véritable espoir ?

Russell et Hamilton parlent aussi du marsouinage

Recherche

Par Alexandre C.

30 octobre 2022 - 15:48
La Mercedes F1 W13 en forme à Mexico (...)

Les deux Mercedes ont contesté la pole, ce samedi à Mexico, à la Red Bull de Max Verstappen... tandis qu’une semaine auparavant, à Austin, Lewis Hamilton a bien cru damer le pion à ce même Max Verstappen pour la victoire.

La Mercedes W13 progresse donc, c’est indéniable, mais ses performances fluctuent aussi beaucoup de circuit en circuit.

Ce constat, entre excitation et réalisme, est partagé par George Russell : le 2e des qualifications du Mexique estime-t-il que c’est surtout la haute altitude de la capitale mexicaine qui a profité à Mercedes, plus que les progrès intrinsèques de la monoplace ?

« C’est vraiment excitant de voir les progrès que nous faisons en tant qu’équipe, mais nous avons vu les performances de notre voiture fluctuer de manière assez importante au cours de cette saison. C’est certainement un circuit, Mexico, qui convient aux caractéristiques de notre voiture, et en raison de l’altitude, la traînée est moins pénalisante. »

« De toute évidence, Red Bull a une voiture très efficace et a gagné beaucoup de temps au tour - plus d’une demi-seconde - sur de nombreux circuits, juste en lignes droites - alors qu’ici, c’était moins perceptible... C’est probablement pourquoi ce week-end, nous avons probablement la voiture la plus rapide jusqu’à présent. Mais en général nous faisons certainement beaucoup de progrès. »

Lewis Hamilton fait le même constat que George Russell : Mercedes a certes progressé, mais ces progrès sont aussi embellis par les caractéristiques de Mexico.

« George a répondu. Oui, c’est juste pour une course, donc bien sûr, nous avons fait des progrès, mais vous verrez que lors des prochaines courses, l’écart peut facilement se creuser à nouveau. La Red Bull semble généralement fonctionner partout et notre voiture ne fonctionne qu’à quelques endroits pour le moment. Donc nous avons le temps d’essayer de le réparer et tout n’est pas perdu. Oui, j’espère que l’équipe réussira à tout régler pour l’année prochaine. »

Adieu le marsouinage ?

Le plus gros handicap de Mercedes cette année, c’est-à-dire le marsouinage, semble cependant avoir presque disparu.

George Russell peut-il confirmer ? Les évolutions Mercedes ont-elles permis de dire adieu aux rebonds ? Ou bien est-ce grâce à la FIA et ses mesures sur l’oscillation ?

« Je pense que ça a presque disparu. Les quelques petits changements de règles qui ont été mis en place par la FIA ont certainement aidé et les changements de l’année prochaine en augmentant les bords du plancher... nous sommes presque sûrs à 100% que cela éliminera totalement le marsouinage de l’équation. C’est drôle, il fut un temps où j’avais oublié le feeling d’une voiture de course sans marsouinage et maintenant, pour être honnête, j’ai oublié ce que cela fait de l’avoir. »

« Cela aussi montre les progrès que nous avons réalisés en tant qu’équipe, non seulement pour résoudre ces problèmes qui semblaient autrefois très difficiles, mais aussi pour apporter beaucoup plus de performances à la voiture par la suite. »

Lewis Hamilton n’est pas tout à fait d’accord avec son coéquipier : la Mercedes se comporte encore comme un kangourou sur certaines lignes droites !

« Je me sens toujours rebondir et la voiture rebondit toujours sur les lignes droites. Ce n’est pas aussi dur qu’au début de l’année. Je pense que nous avons fait un excellent travail pour tout régler. Je ne suis pas convaincu que les changements pour l’année prochaine vont changer la situation, mais je n’ai pas conduit avec le nouveau plancher encore. Mais oui, nous verrons, je suppose dans les prochaines courses. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos