Grip, visibilité : Verstappen explique les défis de la F1 2022

De nombreuses inconnues avec la Red Bull RB18

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 février 2022 - 18:48
Grip, visibilité : Verstappen explique

Red Bull a officiellement lancé sa saison 2022 avec la présentation de ses couleurs, de son nouveau nom... et d’une monoplace qui n’est pas sa RB18. Néanmoins, Max Verstappen a pu donner ses premières impressions après avoir roulé dans le simulateur sur la véritable RB18.

"Je ne l’ai pas trop essayée mais pour moi, le plus important est la visibilité dans le cockpit avec ces gros pneus" explique le Néerlandais, en référence aux toutes nouvelles roues de 18 pouces. "C’est plus difficile d’atteindre le point de corde dans les virages serrés."

"Au niveau du pilotage, on ressent moins d’adhérence avec la voiture mais on s’y habituera, c’est pour cela qu’on a des journées de test, afin de s’habituer aux glissades, au blocages de roues, et à ce genre de choses."

"Je pense que ça devrait aller, il faudra juste s’habituer à la vision. Nous avons de plus grosses roues, et les pneus sont plus gros aussi, ce qui rendra les choses un peu plus difficiles."

Sergio Pérez s’attend à devoir trouver les limites de la voiture, mais ne s’inquiète pas : "Il faut un moment pour être à 100% avec la voiture. On a un tout nouveau règlement avec les pneus, et avec l’aéro pour pouvoir se suivre de plus près. Ce sont les choses que doit apprendre un pilote, donc ce sera très intéressant."

Une préparation pas différente des autres années

Verstappen révèle qu’en dépit d’un tout nouveau défi, qui le verra découvrir les nouvelles F1 et défendre sa couronne mondiale, la préparation à cette nouvelle saison a été la même que les années précédentes.

"Ce n’est pas vraiment différent, j’ai hâte de reprendre le volant et de voir comment la voiture se comporte, je suis vraiment curieux. J’ai pris du temps de repos et j’ai rechargé les batteries."

"Il y a beaucoup d’inconnues sur la voiture, je me sens bien mais le plus important est de se préparer au mieux physiquement. Je ferai ce que je fais habituellement. En tant que pilote, il faut s’habituer à la voiture car ce ne sera pas une évolution, ce sera un grand changement, mais le principe restera le même."

Pérez, de son côté, a beaucoup appris en 2021 et aborde la nouvelle saison avec impatience : "C’était une saison intense, j’ai dû me mettre au niveau dans l’équipe, qui visait en plus les titres mondiaux. Donc je n’ai pas eu de temps pour m’adapter, j’ai dû me mettre immédiatement dans le rythme et c’était un gros défi."

"Mais c’était plaisant. On a tout donné jusqu’au dernier tour de la saison. J’ai l’impression qu’on était à Abu Dhabi hier, mais j’ai hâte de débuter la saison, on travaille déjà beaucoup avec les ingénieurs, et je suis impatient d’être en piste avec la voiture, on repart tous de zéro."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos