Ferrari prête à s’opposer à la FIA et aux règles 2023 sur le marsouinage

Le droit de veto à nouveau brandi par la Scuderia ?

Recherche

Par Olivier Ferret

28 juillet 2022 - 11:11
Ferrari prête à s'opposer à la (...)

Ferrari n’exclut pas une opposition ferme contre la volonté controversée de la FIA et certaines équipes de changer les règles en 2023 à cause du marsouinage sur certaines Formule 1.

Red Bull et Ferrari mènent une coalition de six équipes au total qui résistent à la pression de Mercedes F1, Aston Martin et McLaren qui veulent des dispositions plus importantes pour empêcher ce phénomène aérodynamique, avec en paquet cadeau ultime des planchers à effet de sol à modifier (bords relevés de 25 mm) sur les F1 de 2023 qui sont pour la plupart déjà bien avancées en termes de conception.

Ils soupçonnent que Mercedes F1, en difficulté, est à l’origine de cette poussée de la FIA, qui se dit prête à agir sans vote, au nom de la sécurité et de la santé des pilotes.

Piero Ferrari, vice-président de la marque de Maranello, Ferrari a bien l’intention de "faire valoir nos raisons" de s’opposer aux changements de règles".

"Nous nous opposerons à toute exploitation d’un lobbying," poursuit le fils d’Enzo.

"Pendant des années, Ferrari a eu un déficit moteur face à Mercedes, mais nous n’avons pas demandé de faveurs ou de raccourcis."

"Nous avons perdu dignement, travaillant en silence pour effacer notre retard. Nos adversaires devraient aussi se comporter comme ça, vous ne pensez pas ?"

Le bon côté pour Ferrari est que l’équipe italienne a sans doute fait un meilleur travail que les autres, y compris Red Bull, pour la première année de la toute nouvelle réglementation des F1 à effet de sol.

"En tant qu’entreprise, nous sommes fiers de ce que notre département course a réalisé jusqu’à présent."

"Nous sortions d’une période difficile et maintenant nous avons une voiture qui est compétitive sur tous les circuits. Bien sûr, il y a des choses à régler et des détails à perfectionner."

"Mais cette Ferrari est très compétitive. Bien sûr, j’aimerais gagner plus souvent, donc ce serait bien d’inverser les poles que nous avons jusqu’à présent - huit - avec les victoires que nous avons sous le drapeau à damier. Jusqu’à présent, c’est quatre - juste la moitié. Mais nous sommes sur la bonne voie."

Piero Ferrari n’a pas précisé comment il pourrait s’opposer à la FIA mais la Scuderia dispose d’une arme de riposte massive : un droit de veto qui lui permet de contrer tout changement jugé trop important par la Fédération. Même si ce n’est pas dans le domaine public, celui-ci aurait été souvent brandi (comme pour le plafond des budgets en 2009, abandonné) mais jamais utilisé jusqu’à présent.

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos