Des journalistes F1 et des consultants TV quittent l’Arabie saoudite

Ralf Schumacher en fait partie et prévient la Formule 1

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mars 2022 - 08:23
Des journalistes F1 et des consultants

Même la vie dans le paddock de Formule 1 n’est plus "normale et fun".

C’était l’affirmation pessimiste du Dr Helmut Marko, responsable de Red Bull, âgé de 78 ans, après des heures de réunions qui ont finalement permis au GP d’Arabie saoudite de continuer malgré les tirs de missiles à proximité.

"Nous avons la pandémie, nous avons la guerre en Europe et maintenant nous avons une attaque aux missiles à 10 kilomètres. Ce n’est plus normal et fun."

Et si les membres de la F1 n’ont pas d’autre choix que de rester pour le moment, plusieurs journalistes de différentes nationalités vont quitter le pays aujourd’hui, rappelés par leur rédaction.

L’ancien pilote de F1, Ralf Schumacher, semble être d’accord, en ayant lui pris la décision unilatérale d’abandonner ses fonctions de consultant TV pour Sky Deutschland afin de rentrer chez lui.

"Ce qui s’est passé n’est qu’à 10 kilomètres," a déclaré l’Allemand.

"Si c’est vraiment une attaque, alors je suis vraiment surpris de ce que nous faisons encore ici. Nous devrions faire nos valises dès que possible et quitter un pays comme celui-là."

Schumacher, dont le neveu Mick conduit pour Haas, a admis que la Formule 1 aurait subi une immense pression de la part des organisateurs saoudiens et d’Aramco, la compagnie pétrolière publique saoudienne qui sponsorise la course et, également, Aston Martin F1.

"Tout d’abord, je dois préciser que je suis un expert de la Formule 1 et non de l’assurance, des affaires ou de la politique. Mais cela se voit que la pression sur la Formule 1 est énorme."

"Il y a une très, très grosse somme d’argent qui est payée et il y a un contrat à long terme. Maintenant, la discussion est au niveau du gouvernement saoudien qui dit qu’il s’assurera que ce Grand Prix est sûr. Cela signifie que la F1 ne peut pas simplement se retirer."

"Je pense que c’est le problème. J’ai une opinion claire là-dessus et j’ai pris ma décision. Mais bien sûr, chacun doit le faire pour lui-même."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos