Comment Williams F1 a triomphé en justice et obtenu 30 millions d’euros de Rokit

Retour sur une petite saga juridique…

Recherche

Par Alexandre C.

11 janvier 2023 - 08:29
Comment Williams F1 a triomphé en (...)

Pour Williams, l’année 2022, d’un point de vue purement sportif, n’a pas été vraiment fameuse – l’équipe a terminé dernière au classement des constructeurs.

Cependant en dehors de la piste, et devant les prétoires, l’équipe de Grove a rencontré plus de succès – un succès à la fois juridique et financier.

En effet, pour avoir rompu de manière injustifiée, en 2020, le contrat de sponsoring-titre l’attachant à Williams, Rokit, l’entreprise de téléphonie (entre autres), a été condamnée par un tribunal de Californie à payer 26,2 millions de livres (presque 30 millions d’euros) à l’équipe de F1.

La Cour de district du district central de Californie a fait un point chronologique détaillé sur le litige, afin de trancher en faveur de Williams.

Il apparaît que le sposoring entre Rokit et Williams se divisait en deux parties. Une première couvrait le sponsoring de l’équipe et prenait effet à partir de janvier 2019 (expiration en fin 2023), une deuxième concernait plus spécifiquement un partenariat avec la marque de boisson du groupe Rokit (expiration également en fin 2023).

Dans le premier cas, Williams devait recevoir 13,5 millions de livres chaque année de Rokit. Une première tranche de 5 millions le 1er janvier de chaque année, une deuxième le 1er mars, et une troisième de 3,5 millions de livres le 1er juin.

Le deuxième accord prévoyait le versement de 11 millions de livres par an, par trois tranches également.

Un troisième accord plus informel pour 1 million de dollars a également été passé en février 2019. Jonathan Kendrick, président du groupe Rokit, avait à cette date envoyé un courriel à Claire Williams, directrice adjointe de l’équipe, pour « confirmer donner un bonus de 1 million de dollars payable à la fin de l’année pour l’équipe. »

Tout naturellement, au printemps 2020, alors que la crise Covid battait son plein et que Rokit reconsidérait ses engagements avec Williams, l’équipe de Grove avait envoyé plusieurs factures à l’entreprise de téléphonie. Elle réclamait la prime de 1 million de dollars, deux des versements de 5 millions de livres et deux des versements de 4 millions de livres pour le partenariat dans le domaine des boissons.

Le groupe Rokit aurait ensuite répondu… mais sans procéder au paiement effectif.

Williams a alors de nouveau écrit à Rokit (nous étions en avril 2020), en donnant la possibilité à la firme de remplir ses obligations et de payer les factures, note le tribunal.

Mais aucun paiement ne suivit cette relance…

Si bien que le 28 mai 2020, Williams annonçait la rupture de son partenariat avec Rokit (ou plutôt de ses deux partenariats).

Cela ne mit cependant pas fin aux espoirs de Williams de récupérer l’argent prévu. L’équipe a alors proposé à Rokit de payer une partie de la somme due pour éviter des poursuites en justice : elle demandait un paiement de 15,5 millions de livres pour l’année 2019, sans demander un règlement pour l’année 2020, ni le bonus d’1 million de dollars. L’équipe disait aussi qu’elle « rembourserait tout montant obtenu au titre des sponsors trouvés en remplacement pour la saison 2020 ». Bref, elle proposait un accord en bonne et due forme.

Cependant là encore, Rokit fit la sourde oreille… et Williams était en particulier échaudée car il se murmurait que Rokit voulait sponsoriser Mercedes !

Finalement, en juin, Rokit répondit aux avocats de Williams en ces termes : « Votre client nous propose de payer 13,5 millions de livres, pour quoi faire ? Nous attendons une confirmation dès que vous aurez entamé la procédure arbitrale... »

C’en était trop pour Williams qui lançait donc (à compter de 2021) une action en justice en bonne et due forme.

Défaite sans appel au tribunal pour Rokit

Un premier jugement d’une cour londonienne donna raison à Williams, et comportait également quelques bonus heureux pour l’équipe (notamment des dommages intérêts). En détail, cette London Court of International Arbitration (LCIA) ordonna à Rokit de payer les sommes suivantes à Williams, pour les motifs suivants :

  1. Une créance de Williams à l’encontre de Rokit, pour les accords de sponsoring : 18 millions de £.
  2. Dommages et intérêts de Williams contre Rokit : 6,5 millions £.
  3. Une réclamation de dette de l’"accord oral" 770.000 £.
  4. Dommages et intérêts pour le remplacement de Rokit en tant que sponsor à la lumière de leur violation : £126,837
  5. Factures des voitures de démonstration : £30,834
  6. Coûts de livrée de l’équipe avec le logo de Rokit : £21,660

C’est ensuite devant le tribunal californien, pour que la décision de Londres soit appliquée dans le pays accueillant Rokit, que Williams a poursuivi ses procédures.

Et c’est ainsi qu’en septembre 2022, l’audience finale en Californie a conclu l’affaire… Les juges ont « confirmé tous les aspects de la décision du tribunal de Londres, ce qui signifie que Rokit doit payer 26 220 094,25 £ et 1 million de dollars, ainsi que les frais survenus dans cette procédure. »

30 millions d’euros en forme de cadeau (mérité) de Noël : le directeur financier de Grove a dû esquisser un sourire, finalement, ce partenariat avec Rokit a rapporté gros à l’équipe !

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos