Formule 1

Chez Red Bull, Horner défend l’attitude de la F1 et de la FIA

"Il aurait été injuste de dire que nous avions pris la mauvaise décision"

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mars 2020 - 10:12
Chez Red Bull, Horner défend l’attitude

Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, fait partie de ceux qui souhaitaient que le premier Grand Prix ait lieu, à Melbourne.

Mais deux heures avant le début des essais libres 1, la nouvelle est tombée, le Grand Prix est annulé.

Cela a empêché le lancement officiel de la saison 2020, un lancement qui n’aura finalement pas lieu avant juin. N’est-ce pas finalement la bonne solution ?

"Personne ne pouvait le prédire en Australie," explique Horner.

"La situation évolue de jour en jour avec ce virus. Quand nous sommes partis, une semaine avant le début des essais, tout le monde allait bien. Nous n’avions pas de cas de coronavirus dans le paddock et l’Australie n’était pas un foyer épidémique."

"Même chose lorsque nous sommes arrivés, puis nous avons tout installé et là encore tout allait bien. La situation a basculé avec le cas détecté (chez McLaren). Il aurait été injuste de dire que nous avions pris la mauvaise décision dans ces conditions."

Horner défend donc la F1 et la FIA d’avoir voulu lancer la course.

"Tous les fans étaient déjà en ville, tout le monde était prêt. C’est une grosse pression que de devoir annuler un tel événement comme ça. Personne ne peut prédire comment vont réagir les gens qui font un si long voyage, utilisent parfois toutes leurs économies."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less