Binotto et ses pilotes jugent la Ferrari F1-75 ’radicale’ et ’agressive’

Leclerc et Sainz sont impressionnés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 février 2022 - 15:04
Binotto et ses pilotes jugent la (...)

Ferrari a dévoilé une étonnante F1-75 ce jeudi, la nouvelle monoplace de Charles Leclerc et Carlos Sainz. Le Monégasque s’est déclaré sous le charme de cette nouvelle Formule 1, qui répond à un règlement entièrement revu.

"Je l’adore, je pense que je l’aimerais encore plus si elle est rapide en piste, mais je la trouve superbe. L’aileron avant est énorme, sans mâts, ce qui est étrange car on s’y était habitués" note Leclerc, en référence à l’aileron avant sans séparation entre la moustache et le nez, une première depuis 1996.

Sainz est heureux du passage aux jantes 18 pouces, même s’il se méfie d’un problème potentiel : "Cela semble être un pas dans la bonne direction, ça permet d’attaquer davantage et de mieux se suivre. Le point d’interrogation reste la visibilité. Les pneus sont énormes et ça pourrait être un problème, surtout sur les circuits urbains."

L’intégration du V6 turbo hybride, un point crucial

Le directeur de l’équipe, Mattia Binotto, note que le capot moteur et les pontons arborent une carrosserie très travaillée, rappelant que c’est "la partie de la voiture sur laquelle le règlement laisse le plus de libertés".

Leclerc révèle qu’il adore cette partie de la F1-75 : "C’est ma partie préférée de la voiture, on voit la quantité de travail effectué sur cette carrosserie. Elle est impressionnante, elle est extrême, j’adore."

Le directeur de la Scuderia explique ensuite le travail effectué autour du moteur : "Si vous regardez le packaging, il y a eu un effort énorme, une intégration et un refroidissement entièrement différents."

"On a énormément travaillé sur le moteur cet hiver, sur les bases de ce que nous avions établi l’an dernier pour le développer, car nous savions que ce serait un élément clé pour la saison à venir."

"On l’a développé avec beaucoup d’évolutions sur le moteur à combustion, mais aussi sur la partie hybride. Il y a vraiment beaucoup de nouveautés, beaucoup de choses ont été faites. C’est couvert, mais c’est bien là."

L’effet de sol a conditionné le développement

Qui dit règlement revu dit partie arrière modifiée, et Binotto note le lien de celle-ci avec le retour d’un effet de sol important : "On a beaucoup travaillé sur les suspensions arrière par rapport à ce qui avait été fait."

"Le concept aéro, notamment avec l’aileron arrière, est très différent de ce qu’on a fait par le passé. Les voitures sont différentes avec l’effet de sol et le plancher que l’on ne voit pas ici. Et en termes de formes, le travail qui a été fait sur cette voiture est absolument incroyable."

Leclerc se dit également fan de la livrée. En effet, Ferrari revient à un Rosso Corsa traditionnel, avec des touches de noir : "La livrée est un peu plus sombre, c’est un peu plus agressif, et pour une voiture comme celle-ci, c’est parfait."

Sainz valide également cette décoration : "Le logo des 75 ans est sur la voiture et correspond bien au schéma de couleur qui représente les vieux jours de Ferrari. C’est un mélange du rouge qu’on avait à l’avant l’an dernier, et de celui qu’on avait à l’arrière de la voiture."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos