Formule 1

Après avoir obtenu des ‘clarifications’, Wolff change d’avis sur les Accords Concorde

La FOM a-t-elle fait des concessions ?

Recherche

Par Alexandre C.

14 août 2020 - 15:34
Après avoir obtenu des ‘clarifications’,

La semaine dernière, Toto Wolff menaçait la FOM de ne pas signer les Accords Concorde, car le directeur de Mercedes F1 estimait que son équipe était lésée financièrement par la redistribution des revenus envisagée.

Cette pression a eu une certaine efficacité semble-t-il… puisque dans le paddock de Barcelone, et à quelques jours de la deadline (reportée du 12 au 18 août), Toto Wolff se dit désormais prêt à avancer pour signer les Accords Concorde.

Qui aura cédé, Mercedes ou la FOM ? On ne le saura pas… Toto Wolff évoque des « clarifications » de Chase Carey – mais faut-il les nommer concessions ?

Quoiqu’il en soit, hier virulent, accusant d’autres équipes de « lécher le cul » de la FOM, Toto Wolff tient désormais un discours apaisant envers Liberty Media. Comme les temps changent !

« Je me suis bien fait entendre après les réunions que nous avons eues au sein de l’équipe, pour dire que ce dont nous avons besoin pour aller de l’avant, ce sont des clarifications. »

« J’ai changé d’avis à Silverstone. Je ne pense pas que les équipes seront jamais unies. Tout le monde essaie de faire des petits accords en dehors de tout le monde. Il y a une culture portant à l’accusation dans les médias. »

« Nous avons donc décidé d’aller de l’avant avec Liberty. J’ai eu des discussions très constructives avec Chase le week-end dernier, et la plupart des clarifications que nous voulions obtenir ont été discutées. »

« Je pense que nous sommes à un bon moment pour signer les Accords Concorde et aller de l’avant. »

Ce discours se félicitant de l’unité peut apparaître étonnant quand on se souvient que la semaine dernière, Mercedes était la seule équipe à faire front contre les Accords Concorde... Mais Toto Wolff ne voit pas la contradiction.

« Ce qui m’a frustré, c’est que nous, les équipes, ne sommes pas capables de vraiment nous unir pour avoir un point de vue commun. Pas d’une manière qui va à l’encontre de Liberty ou de la FOM, pas du tout, mais nous avons ces réunions et tout le monde semble intéressé par les mêmes clarifications, et par le même type de majoration pour les contrats qui sont nécessaires. »

« Ensuite, nous quittons les réunions, et face aux médias, j’entends des opinions qui diffèrent beaucoup de ce qui a été dit au sein de la réunion. C’est une certaine frustration, je ne sais pas pourquoi cela arrive. »

« J’ai clarifié ma position très clairement avec ceux qui, je pense, décrochent le téléphone immédiatement après la réunion. J’en suis arrivé à un point où si nous ne sommes pas capables, en tant qu’équipes, d’avoir un point de vue commun pour le bénéfice de tous, alors nous devrons revenir en arrière et avoir notre propre point de vue. »

Cette ère de « clarification » étant désormais close, la ratification des prochains Accords Concorde par toutes les équipes ne devrait plus tarder. Une épine en moins dans le pied de Chase Carey…

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less