Formule 1

Après 15 ans à la tête de Red Bull, Horner est toujours aussi motivé

Il veut de nouveau être "en position de jouer les championnats"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 septembre 2020 - 17:35
Après 15 ans à la tête de Red Bull, (...)

Christian Horner a été agréablement surpris que la F1 aille au Mugello, où le Grand Prix de Toscane a en plus été très disputé. Le Britannique a hâte de se rendre sur d’autres circuits à l’ancienne, puisque plusieurs tracés classiques de la F1 seront proposés cette année.

"C’est formidable que la F1 se rende dans des lieux différents et nous en avons d’autres à venir à Istanbul et Imola" se félicite Horner. "Cela permet de maintenir la concurrence pour une des 22 places au calendrier, et je pense qu’il serait bon d’avoir une sorte de course sur invitation, une fois par an, sur ces différents circuits."

Celui qui fut pilote avant de prendre les rênes de l’équipe Arden montée avec son père Gerry a eu la chance de rouler sur le circuit toscan : "Quant au Mugello, j’y ai couru en 1997 et le site est vraiment spectaculaire. Le tracé n’a pas du tout changé depuis que j’y suis allé il y a 23 ans. C’est un circuit à l’ancienne, assez punitif et les pilotes l’ont adoré."

Horner ne s’attend pas à battre Mercedes, déjà auteur du doublé au Mugello, lors du prochain Grand Prix en Russie : "La prochaine étape est Sotchi, où je m’attends à ce que les Mercedes soient très fortes et dominantes, car c’est leur type de piste de prédilection. Mais comme nous l’avons vu cette saison, la dégradation des pneus est un facteur intéressant."

"Ils n’étaient pas à la limite le week-end dernier, mais on pouvait entendre à quel point ils étaient nerveux, notamment en demandant à leurs pilotes de ne pas rouler sur les vibreurs. Ce serait formidable que nous puissions être compétitifs à Sotchi et les mettre un peu sous pression, car c’est à ce moment-là que des choses peuvent se passer."

"En ce qui concerne le championnat, nous sommes maintenant très en retard et chaque course est une finale de coupe pour nous. Nous allons tout simplement foncer, car nous n’avons rien à perdre. Nous sommes déterminés à nous remettre en position de jouer les championnats et nous y arriverons."

Horner veut en effet revenir au sommet, ce qu’il avait réussi à faire entre les débuts de Red Bull en 2005 et 2010, l’année du premier titre de Sebastian Vettel : "Mercedes place la barre très haut en ce moment et fait un excellent travail, mais tout le monde peut être battu. Il faut juste travailler dur, intelligemment, et avoir les bonnes personnes autour de soi, et je crois vraiment que c’est le cas dans cette équipe."

"Nous avons un groupe de personnes extrêmement talentueuses à l’usine, une équipe forte et une grande force. Je suis aussi motivé qu’il y a 15 ans, même si je suis maintenant le directeur d’équipe ayant le plus d’ancienneté dans le paddock actuel. Je suis le vétéran, à 46 ans !"

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less